A la croisée des chemins

Forum privé de sauvegarde de jeux, sujets et fiche de personnage!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Gabriel/Kriss]Dans la merde ? Non, sans dec !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 32

MessageSujet: [Gabriel/Kriss]Dans la merde ? Non, sans dec !   Mar 28 Oct - 14:32

Gabriel Edgeworth

Gabriel avait les poumons en feu… et accessoirement, il courait comme si il avait tous les démons de l'enfer aux trousses ! Bon, il n'avait peut être pas forcément eu le bon réflexe. Non, décidément, il avait pas eu de bol. IL avait vu un feu et s'était dit qu'il pourrait y trouver un peu de nourriture ! Ben tiens, tu pense ! Il aurait ptêtre du ne pas s'en emparer et se barrer avec comme si c'était désormais la sienne…

Oui, il avait volé de la nourriture à une paire d'andouilles qui avaient allumé un feu sans diriger la fumée pour ne pas être visible de prime abord. Leur faute, pas la sienne ! Ils n'avaient qu'à se montrer particulièrement prudent, c'était tout aussi simple. IL s'agissait de survivre, tout simplement ! IL continua à courir un moment avant de s'arrêter, dos au mur, complètement lessivé par la course, mais ravi : il avait réussi à le faucher lke rat qu'ils avaient attrapé pour dîner ! Directement sur la broche !

IL s'assit sur ses talons et commença à grignoter la bestiole qui, sans être ragoutante, était mangeable, quoique assez rachitique. Mais mieux valait ça que de crever de faim non ? IL finit son repas avant de finalement marcher de nouveau, pour trouver une cave ou un vestige de ce qui était avant un abri anti-cyclone. Une bonne cave qu'il pourrait verrouiller de l'intérieur, au cas où. Mais mine de rien, la majorité des portes de caves avaient été fracturées à cause des différentes recherches de nourriture de tout un chacun !

Il marchait tranquillement alors que soudain, il sentit que quelque chose n'allait pas ! OH, il ne s'agissait pas de quelque chose d'ambiant, mais plutôt de quelque chose d'intérieur… Première crampe, première remontée gastrique. IL se courba mais se retint, serrant les dents, tournant à droite en se tenant au mur avant d'avoir une deuxième crampe d'estomac, plus violent qui lui fit rendre son dernier repas. Putain de merde… le rate devait être complètement daubé…

Il se redressa et essuya sa bouche sur sa ma,nche alors que le goût de sa régurgitation lui trainait encore en bouche… et il n'avait plus d'eau… il prit quelques instants pour se remettre avant de se tourner. IL était dans une impasse alors il devait sortir de là, c'était jamais bon, ces conneries ! Il s'apprêtait à sortir quand il vit des yeux dans l'ombre…. Cinq marcjheurs approcjhaient, en chasse de chair fraîche apparemment…

IL regarda à droite, à gauche, rien à faire, pas d'issue de secours…. Nulle part ! Ah si ! Une céhelle d'une sortie de secours ! IL s'en saisit et monta, d'abord à la force des bras puis, quand il mit le pied sur le premier barreau, il commença à monter alors que les marcheurs secouaient l'échelle comme pour le faire tomber…

« Merde, merde, MERDE ! »

IL jura à haute voix alors qu'un barreau cédait sous ses pieds et qu'il se retrouvait à se retenir à la force de ses bras à ce qu'il pouvait…. En dessous, ils avaient stoppé et n'attendaient plus qu'une chose : sa chute qui, si elle n'était pas fatale, aurait des conséquences fatales !

« Et merde... »


Il se sentait con, tenu par les bras comme ça, comme un gigot dans un arbre au zoo pour forcer les tigres à faire de l'exercice ! IL espérait juste pas subir le même sort que le morceau de bidoche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: [Gabriel/Kriss]Dans la merde ? Non, sans dec !   Mar 28 Oct - 14:32

Kriss Theron
Putain, pourquoi à chaque fois qu'elle se retrouve de sortie, faut que ça vire au grabuge?
Bon, c'est vrai que la horde de zombacs, dans le tableau, ça fait parti des risques du métier, et on peut même pas dire que c'est un truc à lui foutre la trouille: Kriss est une survivante parce qu'elle, elle sait quand il faut courir.
Ouais, pas glorieux hein? Mais c'est pas comme si la gloire sauvait d'une mort lente et douloureuse!

Elle a même une théorie là dessus: que le sens de l'honneur a été inventé par les spécimens intelligents de la race humaine pour rééquilibrer la balance entre les forts et les faibles, parce qu'il fallait quand même être sacrément couillon pour risquer ses miches pour des idées!

Bon... Elle l'aurait fait pour Sean-le-premier. Peut-être même pour son pote Sean-le-deuxième. Et pour Roza sans hésiter.
Mais faut pas s'attendre à la voir voler au secours de la veuve et de l'orphelin -pas si ça doit ne lui apporter que des emmerdes supplémentaires!-.

Elle en est à évaluer la horde qui grogne, écume, et se pousse dans la rue, quand ça s'agite de l'autre côté du bâtiment où elle s'est planquée.
Eh merde, elle était calme sa piaule bordel!
D'une humeur de pitbull à qui on a piqué son steak, elle sort du loft, arme au poing, se tapit comme les flics savent le faire, traverse le hall des parties communes pour se pointer vers l'accès de secours d'où provient tout ce bordel, histoire de s'en faire une idée...

Un charmant couillon, les pattes dans le vide se tortille comme un ver sur l'hameçon d'un pêcheur. Pendant deux secondes, Kriss envisage de le laisser tomber -à tous les sens du terme-, histoire d'avoir la paix, mais d'un autre côté... Autant ce serait pas forcément malin de servir un repas à domicile à ces saloperies qui risquent de camper là un moment, autant un gaillard de ce genre, c'est toujours utile... Nan, pas de sous-entendus salaces, là elle planche question survie.
Et puis, s'il ne fait pas l'affaire, elle peut toujours le descendre proprement dans l'immeuble et jeter sa carcasse aux macchabées ambulants!

Bref, elle laisse pas filer beaucoup de temps avant de sortir et de descendre pour arriver à la hauteur du mec qui se prenait pour un gigot extra-frais.

Et sans cérémonie ni préambule, elle tire cinq coups de feu plutôt bien ajustés pour coller au tapis les cinq merdes autour de l'échelle. Oh, elle compte pas tous se les faire; même pour elle, les munitions sont précieuses! Après ça, elle tend son bras libre au type suspendu dans le vide, avec un sourire en coin pas forcément super rassurant.

- Salut mon p'tit cœur! Si tu en a assez de tester les barres parallèles, je te suggères de me suivre... Mais pas de blague, d'accord?

Et d'y ajouter un clin d’œil entendu, son flingue toujours armé dans sa main droite levée.
Ca risquait de devenir intéressant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: [Gabriel/Kriss]Dans la merde ? Non, sans dec !   Mar 28 Oct - 14:32

Gabriel Edgeworth

Ah, il avait l'air con le beau blondinet agitant des guibolles pour ne pas se faire mordre alors qu'à la force de ses bras, il essayait de se hisser vers le barreau suivant…. Il n'avait pas peur des hauteurs, mais il n'aimait pas cela pour autant, il avait toujours estimé que si l'homme était fait pour voler, il aurait des putains d'ailes comme un piaf, ou mieux encore, comme une hideuse chauve souris… mais là, non, il n'avait que deux bras et l'espérance de vie d'un baba au rhum dans un séminaire pour obèses… alors il devait vite réussir à s'en sortir, et plus encore, il devait réussir à se démerder pour ressortir vivant de cette connerie. Il regarda en bas, et dans un effort d'abdominaux, il réussit à éviter une main zombiesque.

Un nouvel effort des bras et il parvint à monter d'un barreau… il avait, décidément, arrêté les tractions depuis trop longtemps, il serait content d'avoir mal aux bras le lendemain matin si cela signifiait qu'il survivrait, et promis il arrêterait de prendre tout le monde pour des cons… enfin, il arrêterait de prendre quelques personnes pour les abruties finis qu'elles n'étaient pas… tout le monde… fallait pas exagérer non plus…

Il regarda en dessous en forçant vainement sur les bras et voyant une autre saloperie approcher, il trouva malin de lui envoyer les deux talons en pleine tête et de servir de ce qui pouvait rester comme une sorte de tremplin pour monter d'un autre barreau. Mais il n'arrivait pas à monter plus haut… bon sang, il était si près d'un barreau solide pour les pieds, mais voilà qu'il n'arrivait plus à monter plus haut, bon dieu, allez, Gabriel, fait un effort bordel, fait un effort ou tu vas finir en chair à saucisse pour trucs pas net…

Il tentait de se hisser, mais peine perdue, hélas. Il tentait de faire ce qu'il pouvait, avec peine. Et sans doute pouvait-il faire quelque chose d'autre pour se sortir de la merde, mais alors, il ne voyait pas quoi ? Il bloquait complètement, sur le coup, la panne blanche, aurait-on pu dire… Il  força une dernière fois avant de retomber à bout de bras… putain, c'était mort…

Il allait jurer quand une série de coups de feu arriva, cinq, eut-il la possibilité de compter, cinq coups de feu qui ne firent que lui donner davantage envie de se barrer. Il n'y avait pas grand monde qui pouvait se targuer de perdre 5 balles comme ça, sur ces décérébrés… et il aimait pas trop la seule idée qu'il avait en tête. Mais cette idée s'évapora devant le joli minois qui se montra, lui tendant la main pour qu'il monte, avec des paroles étranges, quoique pas inamicales…

Il saisit sa main et s'en aida pour monter, ce qui fut assez facile, avec les pieds sur des barreaux solides. Il sourit et soupira de soulagement en montant la rejoindre, haletant comme un bœuf… il tenta de se reprendre et se mit à reprendre peu à peu ses esprits… il finit par être capable de parler, quoique ce soit un peu haché, mais il était trop content de sa survie pour rester silencieux.

« Merci… putain, j'ai cru que j'allais y laisser ma peau, aujourd'hui… oh putain… faut vraiment que je me récupère une arme… je suis plus habitué à faire de l'exercice… faut que je m’entraîne… merci beauté... »

IL souffla un coup sec et se redressa, regardant en bas, où des marcheurs s’accumulaient…

« Tu sais voler, ou tu as un hélico' ? Parce que bon, quitte à crever, autant que ce soit loin d'eux... »

Ouais, il savait pas trop quoi faire exactement, et ne pensait pas qu'elle puisse exiger quoique ce soit pour l'avoir aidé… sauver gueule d'ange, c'était déjà pas mal, non ? Il savait pas trop quoi dire de plus en prime, car bon, il était au dessus des zombies, mais il était pas sorti de la merde pour autant, non ?

« Alors, je me présente, Gabriel, et toi t'es qui ? Peste ou Choléra ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: [Gabriel/Kriss]Dans la merde ? Non, sans dec !   Mar 28 Oct - 14:33

Kriss Theron

Si elle était pas face à lui, elle aurait levé les yeux au ciel de sa propre connerie. Pourquoi elle s'inflige ce genre de trucs, franchement? Bah, il lui servira sans doutes d'un manière ou d'une autre...

Déjà, ça n'a pas été un boulet à remonter, il y est plutôt bien arrivé... Pas sûr qu'elle l'aurait hissé à bout de bras s'il s'était contenté d'attendre la bouche en cœur! Un mec assez grand, plutôt robuste, pas dégueu à regarder, ça pouvait toujours servir!

Elle lui laisse le temps de se remettre, se démonte pas, ne lâche pas son flingue, même si elle sourit. C'est pas une expression de psychopathe, mais c'est pas forcément rassurant non plus... Faut dire qu'elle a l'air de l'attendre avec une pointe d'impatience, genre "bon ça va, t'es remis qu'on s'arrache?"

Un hélico'? Elle hausse un sourcil.

- Désolée mon chou, mais y a plus grand chose qui vole de nos jours... Par contre, j'ai un plan B pour se tailler. Suis-moi.

Le pire c'est que c'était vrai: même le Club ne se risquait pas trop par voie des airs pour une raison simple: la plupart des engins étaient stockés à l'aéroport et Madame évitait la zone, comme beaucoup. Et puis ça bouffe du carburant ces merdes!
Non, là elle reprend le chemin qui ramène à l'intérieur du bâtiment, un peu agacée. Dire qu'elle était peinarde et que grâce à Gueule d'Ange, son break tranquille dans une zone explorée risquait de se terminer en évacuation improvisée.
Kriss déteste l'impro. C'est anti-professionnel.

Il se présente, elle hoche la tête. Gabriel. Pour une Gueule d'Ange c'est pas trop mal trouvé.

- Kriss. "Peste ou Choléra?"

Une expression amusée passe sur son visage. Il est pas gonflé celui-là! Mais vu que c'est pas les scrupules qui étouffent Kriss, elle va pas lui faire une leçon de morale.

- Rien dont tu doives t'inquiéter tant que tu fais pas le con. C'est tout ce que tu dois savoir mon p'tit cœur!

Dans le fond, c'est plutôt vrai: Kriss est une arriviste égoïste et assez froide pour le balancer aux marcheurs elle-même s'il l'emmerde, mais s'ils s'en tirent sans un os, ça serait pas son style de l'embarquer manu militari ou de le refroidir sans sommation... Tant qu'il se tient à carreau et qu'il peut lui être utile, le reste elle s'en fout...

Elle avance prudemment, garde une certaine distance d'avec lui, et le surveille du coin de l’œil. Lui avoir sauvé les miches veut pas dire qu'elle lui fait confiance...
Ils traversent le couloir d'accès en direction des escaliers, elle s'arrête.

- T'as une arme? Flingue? Couteau? Barre métallique? Pied de lampe? N'importe quoi qui puisse faire office de?


Pas question de se traîner un poids mort! Elle guette sa réponse, prête à lui coller un truc entre les mains -et une balle entre les yeux s'il tente quoi que ce soit de stupide avec- au besoin. S'ils doivent rencontrer quelques macchabées isolés en bas, autant qu'il se rende utile!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: [Gabriel/Kriss]Dans la merde ? Non, sans dec !   Mar 28 Oct - 14:33

Gabriel Edgeworth

Une chose était sûre :  elle avait un cul d'enfer… et un flingue… en fait, si la combinaison des deux était attirante, il n'oubliais pas que même s'il devait mettre la main au panier, elle devait avoir assez de plomb dans la tête pour lui dégommer les couilles d'un seul coup de feu… ça c'était clair… même si une femme avec un flingue était quelque chose qui le gênait un peu… il regarda la jeune femme et se dit qu'il aurait û lui prendre le flingue, ne serait-ce que parce qu'il était sur de s'en servir mieux qu'elle, mais ce n'était pas forcément le meilleur plan s'il voulait rester en vie, à tous mes coups elle était une de ces nerveuses de la gâchette qui tirerait sans faire gaffe à où elle tirerait… il préférait éviter qu'elle aille lui faire un deuxième trou de balle…

Plus rien qui vole, ouais, peut être… niveau imagination ou dérision, elle ne volait pas haut, ça c'était clair… enfin, bon, inutile de continuer à lui casser du sucre sur le dos en pensées, ça n'allait pas changer de d'habitude… et ça ne résoudrait pas la situation. Il lui emboîta le pas avec entrain, de toute manière, lambiner était inutile, elle paraissait être de la trempe des « marche ou crève ».

Bon, cette Kriss semblait être à peu près sûre de savoir ce qu'elle faisait et où elle allait quand à tout ce dont il avait besoin de savoir, il y avait bien d'autres choses qu'il aurait voulu savoir, mais il n'était pas sur que ce soit franchement une bonne idée que d'en rajouter !  Me si tant qu'il ne connaissait pas son obédience, ouais, il était pas con, et si les glandus qui acceptaient tous les dégénérés physiques et mentaux du genre à te filer un livre au lieu d'une pipe pour te remercier ne lui faisaient pas peur, y en avait d'autres qui était autrement moins agréables et plus dangereux, comme les toutous du 7CC.

Gabriel était nonchalant dans sa manière de la suivre. IL avait les mains dans son trench-coat usé jusqu'à la corde, d'un pas un poil lent, la laissant jouer les éclaireurs… et puis, de toute manière, elle connaissait le chemin et était armée, alors pour le moment, il la laissait aller devant… et ça lui permettait de mater son cul à damner tous les saints du paradis au passage, de temps à autres… ouais, pas tout le temps, pour ne pas se montrer trop insistant…

finalement, elle s'arrêta pour poser une question… avait-il une arme ? Oui !  Bien sur, il avait d'ailleurs une ceinture de grenades, et un lance roquette dans le dos. IL avait aussi à la main ces sabres japonais… c'était quoi leur nom déjà ? Ah, oui. Des takanas, tanakas, kanatas, ou un nom de ce genre. D'ailleurs ça se voyait. Il avait une mitraillette derrière chaque œil au passage ! Et c'était juste parce qu'il avait la flemme de s'en servir qu'il s'était retrouvé ainsi, pendu par les bras à une échelle en plein cassage de gueule professionnel…

« Ouais, j'ai une matraque dans le froc ! »

Oui, il n'avait rien de mieux à dire que de la merde, mais en même temps, quelle question à la con elle venait de se surpasser, il n'avait jamais vu quelque chose comme ça… c'était du high level… il aurait jamais essayé… il soupira avant de finalement répondre plus sérieusement.

« Bah étant donnée la situation dans laquelle tu m'as trouvé, minette, je crois que tu as compris que je suis pas armé... »

Il eut un sourire en coin… bah ouais, c'était l'évidence même… elle s'attendait à quoi en fait ? Il était persuadé qu'elle apprécierait qu'il ait un flingue dans chaque poche, mais ce n'était pas le cas, chose qu'il regrettait… bien qu'il ait pas besin d'être plus armé que cela… il regarda la jeune femme et soupira avant de finalement voir quelque chose d'intéressant… IL y avait par terre un long morceau de tuyauterie en cuivre, long d'un bon mètre vingt et large d'un ou deux centimètres… creuse, c'était léger. Il s'y accorcha, posa le pieds sur le mur et  tira d'un coup sec pour le déloger… de toute manière, il voyait pas l'intérêt de garder ce genre de merde accrochée, ça servait à rien.

Il fit un ou deux moulinets avec avant de se retourner vers la jeune femme.

« Faute de mieux… satisfaite, chérie ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: [Gabriel/Kriss]Dans la merde ? Non, sans dec !   Mar 28 Oct - 14:33

Kriss Theron

C'est bien sa veine... Putain, pour une fois qu'elle tire un chiot de la noyade, elle tombe sur celui qui lui pisse sur le mollet! Ouais, enfin façon de parler...
Pas qu'elle se soit attendue à une grande démonstration de gratitude -et soyons francs, elle aurait été la première à y couper court-, mais au moins qu'il soit un minimum coopératif!
Gabriel l'énerve. Profondément. Mais elle reste pro, se concentre sur leur avancée. Pas le moment de se faire coincer, surtout avec un cas pareil, surtout quand elle le choppe à loucher un peu trop dur son flingue. Hey, s'il prend la mauvaise idée d'essayer de le lui piquer, il en sera pour ses frais! Elle est prête à lui montrer pourquoi elle était dans les meilleures aux cours de tir à l'école de police, et on peut pas dire qu'elle ait perdu la main depuis.
Parce que là tout de suite, elle a plutôt tendance à craindre un coup de poignard dans le dos d'autre chose...
Ça lui apprendra à tenter un bon geste tiens!

Elle lève les yeux au plafond mentalement quand elle le pince en train de la mater. Et crevard avec ça... Ouais, bon, venant de Kriss, c'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité, mais pour une fois, ça lui plaît pas vraiment d'être reluquer. Parce que ce mec est lourd, parce qu'il fait un peu n'importe quoi, au choix... ou les deux.

C'est ça, qu'il continue à traîner la savate, elle va pas l'attendre ni lancer des recherches s'il se perd! Putain, il faut vraiment être inconscient pour jouer les indolents dans un immeuble cerné par les marcheurs! Mais bon, s'il lui arrive des bricoles, c'est plus son problème.

Et la réponse à sa question... Cette fois, elle lève les yeux au plafond devant lui.

- Ouais, à croire que ça remplace tes neurones. Même tes lacets pourraient faire une arme potentiel mon grand, faut être un peu inventif. Ça peut aider si t'as l'ambition de vivre vieux!

Clairement, le sourire qu'elle lui renvoie n'a rien d'amical, plutôt le genre inquiétant et sarcastique de la nana en colère qui a l'air de dire "de nous deux, c'est pas moi qui me suis montrée le plus con, là". Quel amateur!
D'un autre côté, c'est pas mauvais pour elle de savoir que ce gars n'a pas le génie du crime dans la peau, ça lui fait une raison de moins de flipper pour son cul.Ça l'empêche pas de mettre les choses au point.


- Si je te posais cette question, c'était pour savoir si je devais t'armer, mais comme tu as prouvé ton génie dans l'art de survivre, j'en déduis que je me suis inquiétée pour rien. Et te fais pas de films, c'est pas pour tes beaux yeux mon mignon. Si tu te défends tout seul, j'aurais pas à me fatiguer à me battre pour deux.



Hey, c'était pour optimiser ses chances qu'elle l'a sauvé au départ, faudrait pas qu'il espère qu'elle lui tienne la main! D'ailleurs elle recommence à avancer. Elle jette un œil derrière elle de temps en temps, capte le mouvement et le sifflement du tuyau fendant l'air, adresse un sourire à Gabriel.

- Tu vois quand tu veux!

Bon, d'accord, elle se fout un peu de sa gueule, mais le ton de sa voix et le sourire qui va avec laissent comprendre que la tension est un peu retombée et que la boutade est presque affectueuse. Kriss ne s'attarde pas en mamours pour autant, continue de scruter l'accès devant elle. En principe, l'immeuble est clean, mais ces saloperies étant pires que les rats dans l'art de s'infiltrer partout... Brr, les rats. Kriss frissonne. La seule chose qui lui fasse même un peu peur...
Quelle ironie de savoir qu'elle garde son sang froid face aux marcheurs et frémit d'horreur à la vue d'un foutu nuisible!

- Maintenant si tu veux bien arrêter de lambiner et baisser d'un ton... j'ai pas trop confiance dans les étages inférieurs...

L'accès aux escaliers se noyait dans l'ombre à partir du second, ce qui n'aidait pas franchement à rendre la descente très enthousiasmante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: [Gabriel/Kriss]Dans la merde ? Non, sans dec !   Mar 28 Oct - 14:33

Gabriel Edgeworth

Gabriel était-il un imbécile ou juste quelqu'un qui jouait les nonchalants parce qu'il préférait-cela à la réalité qui, reconnaissons-le, était loin d'être facile à supporter. Qu'on le veuille ou non, il ne pouvait être autrement… franchement, que celui qui ne faisait pas de cauchemar en pensant aux saloperies qui rampaient dehors de temps à autres étaient déjà morts en fait… ouep, Gabriel avait besoin de ses conneries, il avait besoin de penser à autre chose et de vivre autrement. Il ne pouvait pas se permettre d'agir autrement… question de sécurité et de santé mentale… mais de là à le reconnaître lui-même… et si vous essayiez de lui en parlr, il n'y avait aucun doute : il vous ferait  recracher vos tripes à mains nues, vous le connaissez !

Enfin bref, sa manière de faire et sa manière d'être était agaçante, sans doute, il ne le savait pas lui-même et comme il se foutait de l'avis des autres, comment se priver de cette manière d'être, qui, il en était plus ou moins fier, lui collait désormais pas mal à la peau :  comment empêcher les gens de s'attacher et de s'approcher pour l'empêcher de s'attacher sans se montrer un rien pénible ? Certes, le résultat était là : il ne pouvait pas nier qu'on lui foutait une paix royale. Mais il ne pouvait pas compter sur grand monde en fait… plus précisément, il ne pouvait compter sur personne…

Au moins, là, l'un comme l'autre ne  comptaient sans doute sur personne, sinon, elle ne serait pas seule… et d'une certaine manière, Gabriel se disait qu'à tout faire planter, elle aurait autant à perdre que lui… et si elle y rajoutait du sarcasme… là ça allait tout seul ! Gabriel n'était pas du genre à prendre mal cette forme d'humour. En effet, il n'était pas si déplacé que cela que de se montrer sarcastique, c'était même la plus approprié des formes d'humour. Oui. Le sarcasme était de l'humour.

Gabriel ne se faisait pas de films, ou du moins, pas quand il allait crever…. S'il lui tombait dessus ou vis versa, ce serait sans doute un peu différent. En effet, il était capable, dans ce genre de cas, d'avoir de drôles de pensées (en même temps, si elle était sexy, c'était normal de se retrouver avec ce genre de pensées un peu plus tard… mais là, fallait d'abord suivre son joli postérieur musclé.elle semblait mieux connaître les lieux après tout ! Aucune raison de ne pas la laisser passer devant… Il regarda la jeune femme alors qu'elle  semblait se diriger vers les escaliers. Barre de cuivre à deux mains, il la suivit.

Il s'engagea dans les escaliers avec elle et avec une prudence toute flicailleuse… en effet,il rasait les murs, sur le côté intérieur à l'escalier pour jeter un œil de l'autre côté  avant de traverser et descendre à nouveau d'un étage, jusqu'à ce qu'ils arrivent aux profondes ténèbres… il espérait que la rouquine le couvre comme il fallait… il n'avait pas choix de toute manière… et comme il ne lui faisait pas confiance entièrement, il lui jetait par moment un léger regard en biais… il eut un sourire en coin avant de lever le poing, signe courant qu'il avait tant vu à la télé que dans certaines opérations de police… en gros un signe de stop, silencieux, avant de lui faire signe de s'approcher d'un geste de la main… il y avait du bruit en bas… et pas du bruiit de pas, plutpot du bruit de dégats matériels…

« Pilleurs plutôt que marcheurs ? »

Il avait fait attention à murmurer pour ne pas attirer l'attention…

« Ou les deux... »

Il laisa durer le silence avant d'intervenir de nouveau, sur ce même ton qui ressemblait définitivement plus à un chuintement qu'à un réel bruit de paroles..

« Une idée en stock où on tente de descendre discrétos, trésor ? Parce qu'il  semblent ne pas être dans les escaliers, mais dans les couloirs et autres pièces… ah et juste ue question, tu as un vrai plan ou juste sortir de l'immeuble et aviser après ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: [Gabriel/Kriss]Dans la merde ? Non, sans dec !   Jeu 29 Jan - 10:35

Kriss Theron

Dans la catégorie "journée de merde", Kriss se rappellera probablement de foutre celle-là au tableau d'honneur quand elle sortira (non, pas "si elle en sors", dans sa tête la question se pose même pas). Voilà que son nouveau copain met le doigt sur un nouveau problème...

Sur le même ton, elle lui répond.

- Des pillards, je pense pas, l'immeuble a été nettoyé et c'est pas la planque idéale...


Non, de son point de vue, les marcheurs étaient plus crédibles. Même si c'était pas forcément une bonne nouvelle pour autant. Fait chier!
Elle peut se tromper bien sûr, vous avez déjà essayé d'identifier la provenance d'un bruit un à deux étages en dessous simplement à l'oreille, vous? Ben le jour où vous essaierez, vous verrez que c'est pas forcément une science exacte...

Ceci dit, le Gabriel n'a pas tort quand il pose la question qui fâche... Que faire à présent...?

- On a pas trop le choix, on peut pas descendre par le toit vu la horde à l'extérieur, et maintenant que tu as bien agité tes steaks sous leur nez, ils savent qu'on est là, et eux, ils ont tout leur temps... A part par les sous-sols, ça va être compliqué de sortir...

Et même par les sous-sols, ça sent pas très bon si vous voyez c'que j'veux dire...
Et voilà que beau gosse y va de nouveau de ses petites réflexions à la con. Bordel, que ça l'énerve! Mais elle garde son calme, lui fait un sourire plein de dents qui n'exprime pourtant pas franchement le plaisir.

- Oh, grand génie, si t'as une meilleure idée je t'écoute! Parce que là, on a en gros le choix entre avancer prudemment et chopper les intrus un par un pour s'en débarrasser, ou essayer de passer entre les gouttes, mais si t'as mieux en stock, te gêne pas!

Tsss... C'te grande gueule! Depuis qu'elle se le fade, elle l'entend beaucoup la ramener, mais elle le voit pas trop se bouger le derche à les sortir de la mouise!

- Le plan? Rester en vie, si possible rester en vie tous les deux, c'est déjà un début. J'ai une planque à deux rues d'ici, si on l'atteint, on pourra s'y caler peinard le temps que ça se calme. Et si t'as mieux à proposer, fais-toi plaisir!

Ouais, d'abord!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Gabriel Edgeworth



Messages : 2
Date d'inscription : 29/01/2015

MessageSujet: Re: [Gabriel/Kriss]Dans la merde ? Non, sans dec !   Sam 14 Fév - 23:53

Gabriel Edgeworth

Ouais, pour les pillards, il repasserait… bon, il reconnaissait qu'il aurait préféré des pillards… plus intelligents mais au moins ils ne risquaient pas de se faire bouffer… au moins, une balle dans la tête, c'était assez propre… mais se faire bouffer… putain quelle saloperie… il regarda la jeune femme alors qu'elle venait de lui confirmer qu'il pouvait toujours rêver… il lui lancer un regard qui montrait son côté blasé… il leva les yeux au ciel avant de finalement la regarder, attendant un avis quelconque, un avis puisse faire avancer les choses… seulement voilà, niveau avis, hormis lui faire comprendre que tout était de sa faute… bah ça avançait pas à grand-chose.

Ouais, bon ben direction le sous-sol en fait alors… il regarda la jeune femme et opina du chef, que pouvait-il faire de plus de toute manière ? Bah pas grand-chose… il regarda la jeune femme, puis regarda les escaliers qui descendait dans les ténèbres… bien évidemment, mettre la lumière, c'était parfait pour lancer un grand signe à tous les êtres vivants ou presque qui vivaient dans el coin un grand « buffet gratuit en approche ! ». Il fallait donc rester dans une forme de pénombre, bien que ce soit pas très agréable. NI tès prudent… il soupira avant de lui balancer, décidant que parler à mi-voix.

« C'est bon, c'est bon, pas besoin de me le dire de trente six manières différentes, je suis pas un débile… alors allons-y… et on verra bien comment sortir des sous-sols.. mais ça ressemble beaucoup à une souricière ton truc… enfin, pas le choix je suppose... »

Il eut une moue un rien agacée fut un temps avant de commencer à descendre de quelques marches et se caler contre la porte, il fallait tirer pour sortir de la cage d'escalier, alors tant qu'à faire, autant bloquer les portes au fur et à mesure… et de toute manière il n'avait pas d'arme à distance c'était elle qui l'avait… autant l'utiliser intelligemment… il bloquait le passage pour qu'elle puisse se poster plus bas pour le couvrir à la fois quand il se déplacerait vers elle et pareil quand il jouerait les éclaireurs.

« Bon, on verra en bas, trésor, d'ici là, on va déjà se démerder pour pas se faire gauler. Je bloque la porte pendant que tu descend et tu t'arrêtes au milieu, à bas, au demi pallier, que je puisse descendre pendant que tu me couvres pour descendre jusqu'à la prochaine porte… et on recommence jusqu'à être en bas… okay ? »

Il avait essayé de se montrer discret en parlant et espérait que c'était clair, mais bon, de toute manière c'était un moyen logique d'utiliser au plus efficacement les armes qu'ils avaient à disposition, soit un flingue et un tuyau fin… tu parles d'une fine équipe.. enfin bon, il y avait pas beaucoup de solutions possibles… il regarda un peu dans l'obscurité en dessous… rien à signaler pour le moment… il regarda la jeune femme et attendit sa réaction, commençant à enchainer les mouvements comme il 'lavait proposé si elle semblait d'accord sino… elle avait intérêt à) proposer mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: [Gabriel/Kriss]Dans la merde ? Non, sans dec !   Ven 5 Juin - 12:32

Kriss Theron

Il est drôle lui! Comme s'ils avaient franchement le choix! Bien sûr que ça pue cette affaire, mais de deux maux, faut prendre le moins risqué pour son cul, non? Le cas présent, donc.
La proposition de Gabriel n'est pas con ceci dit, et elle manque pas de lui faire savoir à mi-voix.

- Bien vu sweetie, on va faire comme ça. Gaffes à tes miches, ça serait bête d’abîmer ta gueule d'ange!

Ouais, la boutade est gratuite, mais venant de Kriss c'est plutôt bon signe. Ça veut généralement dire qu'elle garde le contrôle de la situation.
Et c'est pas du luxe croyez-moi! Ça l'emballe pas des masses de se balader dans le noir, même avec un chaperon dans ses pas. Une minute d'inattention et c'en est fini de vous si jamais un rôdeur vous choppe! Et franchement, entre choisir de se faire bouffer vivant ou de devenir une de ces horreurs...
C'est la raison qui pousse Kriss a toujours garder au moins une balle dans son flingue. Pas pour ces merdes, pour elle. Pour être capable de partir dignement.
Pour ne pas finir comme Sean.

Elle descend à pas de loup. Rien à signaler jusqu'au demi-pallier où elle s'arrête. Elle fait signe à son nouveau copain que la voie est libre.
La prochaine porte est pour elle et elle prends pas racine: c'est le moment d'aller la bloquer le temps que le beau blond ramène ses fesses.
Mais au niveau de la deuxième porte, si Kriss voit rien, elle sent cette odeur si spéciale de la charogne en décomposition...

- Fait chier!

Elle jure à voix basse et arme son flingue après avoir fait signe à son acolyte qu'il y a un lézard.  Elle embrasse la croix qui pend à son cou et jette un coup d’œil par la porte, prête à tirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Gabriel Edgeworth



Messages : 2
Date d'inscription : 29/01/2015

MessageSujet: Re: [Gabriel/Kriss]Dans la merde ? Non, sans dec !   Lun 5 Oct - 17:24

Gabriel Edgeworth

Pour qu’une jolie fille ne risque pas ses fesses, il y a une règle :  ne pas laisser Gabriel les avoir en ligne de mire… ou son cerveau tombe en panne. Règle de base ! Bon, après, revenons à nos moutons ! Il se contenta de sourire, plein de morgue à la phrase de la jeune femme, inutile de répliquer, et puis si ça la soulageait de dire des trucs comme ça !  Il reprit son sérieux et resserra les poings sur son arme, avant de s’assouplir un peu les poignets.

Ils firent comme il l’avait proposé, pallier par pallier. Mais cela ne dura pas, ça aurait été bien trop calme, bien trop tranquille !  Et surtout, ça aurait été bien moins drôle, n’est-ce pas ? Il grogna en entendant sa remarque. Ils avaient à faire à un choix. Un choix entre se jeter en avant quand même, ou tâcher de contourner… sait-on jamais qu’ils traquent au son, il n’en savait rien, il se contenta de chuchoter.

« Une idée, minette ? »

Il regardait, sentait, essayait de localiser l’odeur. Venait-elle d’en bas ? Venait-elle de derrière la porte ? Ou peut-être venait-elle des deux à la fois ? Oh putain de merde… il soupira silencieusement avant de coller son oreille à la porte. Silence complet. Cela ne venait pas de là… des escaliers ? Il avança lentement jusqu’au demi-pallier et regarda  subrepticement de l’autre côté, reculant brusquement. C’était là, juste en dessous… il se retint de jurer et recula pour finalement pour revenir au-dessus.

« Bon, on peut pas descendre… »

Enfin, si, ils pouvaient descendre, mais ça allait être sport… il sourit, un rien blasé avant de finalement lui indiquer la double porte. Il ouvrit la porte et s’engouffra entre les battants, saisissant la jeune femme par le poignet pour l’emmener, et bloquant la porte à l’aide de son arme improvisée, au cas où. Il avait une idée, même si ça n’allait pas être bien agréable ! et ça allait être foutrement physique !  Il regarda alentour et finit par repétrer ce qu’il cherchait. Les portes de l’ascenseur et s’en approcha.. Les portes étaient fermées.

« Couvre moi, minette ! »

Il déposa sin tuyau et s’approcha de la porte. Celle-cu était fermée, aussi tenta-t-il de trouver une prise et une fois trouvée, il banda les muscles et tira, grognant sous l’effort jusqu’à avoir un espace suffisant pour passer. Il  lui fit signe vers le bas et commença à tâter un peu, voir s’il pouvait trouver des prises pur descendre… surtout, ne pas regarder en bas !  enfin, pour ce que ça aurait changé, il ne voyait rien en bas à cause des ténèbres, mais il imaginait sa chute. Ses maisn tremblaient… putain l’horeur… heureusement qu’il y avait des échelons, même très espacés, pour intervenir en cas d’urgence… mais putain c’était un coup à devenir claustro !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Gabriel/Kriss]Dans la merde ? Non, sans dec !   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Gabriel/Kriss]Dans la merde ? Non, sans dec !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "La lutte du pouvoir dans un couple est sans pitié" [ Rabastan ♥ ] TERMINE
» Non apparition du lapin dans les réseaux sans fil
» Japan Expo, ou "oh mon dieu, j'suis dans la merde"
» Historique des Conseillers et Maires Gones
» Jeu de simulation de volley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A la croisée des chemins :: Salons publics :: Marina Bay-
Sauter vers: