A la croisée des chemins

Forum privé de sauvegarde de jeux, sujets et fiche de personnage!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Zachary/Kriss]Good to be alive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:24

Le Maître du Destin

Zachary était une personne égocentrique, conscient de sa supériorité sur les autres et de sa chance, surtout. Il comptait bien fausser compagnie à la rouquine dès que possible pendant leur fuite. Pourtant, la détonation l'obligea à se retourner pour s'assurer qu'elle allait bien. Plus tard, il se dirait qu'il aurait du continuer à tailler la route et la laisser crever là, sur le bitume, et que ça ferait un toutou de Madame en moins. Mais pourtant, il s'arrêta, et leva la tête pour voir le tireur recharger son arme, avant d'hésiter puis de faire demi tour, entrant à nouveau dans la grange pour aider Annabelle et Christian - si tant est qu'ils aient réellement besoin d'un coup de main, ces deux barges.

Alors Zachary fit une chose stupide : il se précipita vers Kriss, et avant que l'autre timbré ne décide de changer d'avis, il passa un de ses bras autour de ses épaules et la transporta à l'abri, dans un immeuble plus loin - trop loin ! Et il l'allongea sur un tapis à peu près propre sur le ventre. La suite allait être un peu plus délicate. Là tout de suite, j'adorerai entendre le babillage incessant d'Elena.

- Hey, Kriss, t'es avec moi ? Me lâche pas, j'aime pas avoir des morts sur la conscience.


Il s'affairait dans l'appartement, à la recherche de matériel, quel qu'il soit. /Fais chier... Il avait laissé son sac à dos chez les fous. Il finit par mettre la main sur une pince à épiler et un coupe ongles, du gros scotch de déménagement et des vêtements propres - puis il remplit deux bols d'eau. Il revint vers elle et s'installa à califourchon sur les fesses de Kriss, avant de couper son haut.

- Ça te semblait trop simple de te barrer, fallait compliquer les choses ? Tu me facilites pas la tâche, là...


Il nettoya la plaie avec un linge et de l'eau, puis levant les yeux au ciel, il se coupa le bout du doigt avec le couple ongle - ça, c'était juste au cas où il utilise quelque chose de contaminé alors que ça ne le semblait pas. Zachary était immunisé contre le virus qui métamorphosait les gens en Marcheurs. Peut-être que ça immuniserait, pour quelque temps, Kriss ? Il n'en savait rien, malgré la tonne de livres qu'il avait lus.

- T'es toujours vivante ? *Kriss remua légèrement* Aah, bonne nouvelle. On doit te le dire souvent, chez madame, mais t'as un cul vraiment confortable, tu sais. Aller, je te mets une compresse maison, et ça devrait aller mieux.


Il plia soigneusement un linge propre et le scotcha sur la peau d'albâtre de Kriss. Ses doigts ne s'attardèrent pas en une caresse, contrairement à ce que l'on aurait pu croire. Il se releva avant de la couvrir de quelques couches de vêtements propres.

- J'vais voir si je peux te trouver quelque chose à manger. Crève pas.



Et Zachary s'en alla - après avoir mis la main sur le paquet de clopes dans la poche de Kriss et avoir pris une tige. Il aurait franchement adoré partir, pour de bon, et regagner la plateforme pétrolière avec son canot du Serenity, boire quelque chose de chaud et manger quelque chose de frais. Mais il n'avait pas sauvé cette nana pour l'abandonner tout de suite après... Il alluma sa clope et commença à se balader, comme si de rien n'était, dans les rues de la ville, à la recherche d'un endroit où trouver à manger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:24

Kriss Theron

Si l'on peut bien avouer un truc à propos de Kriss, c'est que c'est une survivante. Au sens propre.
Pas qu'elle soit d'une constitution incroyable, plus forte ou plus résistante que les autres -même si quelques années à bosser comme flic l'ont pas mal endurcie-, mais elle veut vivre. C'est pas un vain mot, c'est une conviction inscrite jusque dans son essence. Elle fera ce qu'il faudra pour ça, mais elle compte quitter Marina Bay un jour. Vivante, et pas les pieds devant.
C'est devenu son leitmotiv depuis des mois, son taff au Club, c'est du temporaire: dès que l'île ne sera plus coupée du monde, elle retourne aux États-Unis...
Enfin là, elle en a quand même un coup dans l'aile et pour tout dire, elle n'est pas vraiment consciente de ce qui se passe avant que Zachary ne la ramasse.
Elle a coulé rapidement. Son sang aussi.

La première pensée qui lui traverse l'esprit quand elle émerge à moitié, c'est qu'elle est toujours vivante, pour une raison qu'elle ignore encore.
Une idée la glace d'effroi jusqu'aux os: et si les trois connards de la grange en profitaient pour la dépecer vivante? Vu son état délirant et sa vue embrumée, la théorie est très logique pour elle en ce moment, c'est pour ça qu'elle sursaute légèrement quand elle sent qu'on l'attrape.
Elle essaie de ruer, mais ses membres pèsent une tonne et ont décidé de faire grève. Vous avez déjà essayé de soulevé un semi-remorque? C'est l'impression que la carcasse de Kriss lui donne quand elle essaie d'en reprendre le contrôle.
Pour toute protestation, elle grogne un truc parfaitement intraduisible, que Zach peut interpréter à peu près comme étant absolument n'importe quoi.

Bordel, elle est vivante, mais dans quel état!
Enfin, elle met pas trop de temps à comprendre qui la transporte, quand elle arrive à faire le lien entre la vue et l'analyse. Ce devrait la rassurer, c'est pourtant pas vraiment le cas.
Si elle aime bien Zach, elle n'a pas confiance en lui. C'est simple: elle sait pas qui elle a face à elle.
Dans son état normal, elle s'en méfiait déjà, y a pas beaucoup de raisons que ça s'arrange dans un semi-délire provoqué par une blessure faite par une famille de cannibales... Putain, ça ferait un mauvais thriller, les lecteurs n'y croiraient pas sans le vivre!
Mais elle est pas de taille à faire la difficile, surtout qu'il se décarcasse pour la garder en vie. Dans la brume qui a englué sa conscience, elle l'entend très loin, presque inaccessible. Pour toute réponse elle grogne, remue un peu, vite épuisée par le plus bête des efforts.
Une pensée lui file un goût amer: c'est comme ça que doivent se sentir ses victimes avant de claquer...
Kriss n'est pas une sainte, elle a tué des gens. Et elle en tuera d'autres, croyez-moi! Bon, elle ne prend pas son pied à le faire, elle le fait et puis c'est tout, en général parce que c'est son boulot, de temps en temps pour sauver son cul. Là, comme ça, sans trop y penser. Elle veut pas y penser. Elle veut pas aimer ça. Et elle veut pas avoir des regrets. Elle fait juste abstraction: c'est un taff, point.
Mais de se sentir si près du bord lui file des idées plutôt glauques...

Même si les conditions imposent des soins rudimentaires, son nouveau copain fait les choses comme il faut. C'est pas agréable, mais ça finit par lui faire du bien, et ses pensées retrouvent un peu de clarté.
Elle commence à reprendre vraiment pied quand il la prévient qu'il file chercher à manger. Respirer lui fait mal à chaque mouvements -la balle a dû frôler ou toucher une côte-, et plus elle émerge, plus cette douleur semble évidente. Mais au moins, ça veut dire qu'elle est en vie...
Elle reste immobile un long moment, essaie d'analyser la situation. Malgré les épaisseurs de vêtements, elle a froid à cause de la quantité de sang perdu. La faiblesse lui donne aussi la nausée et une désagréable impression de vertige même si elle ne bouge pas.
Bordel, sa dernière gueule de bois à côté, c'était une promenade!

Mais elle est vivante. Quelque part, elle n'en revient pas.
Même si elle compte pas trop sur sa chance, elle sait que là, elle a gagné un précieux répit. Le problème, c'est que pour le moment, elle dépend complètement de Zachary: s'il ne revient pas, elle ne fera pas de vieux os. Elle a pas assez d'énergie pour se démerder seule dans un appart' déjà vidé.
Cette idée agace ses nausées. Elle ne supporte pas de se sentir aussi vulnérable.
Zach a l'air décidé à l'aider à s'en tirer, sans quoi il n'aurait pas risqué ses fesses à revenir la chercher et à la soigner derrière. Mais elle ne peut pas dire jusqu'où vont ses bonnes dispositions...
Et l'idée d'avoir une dette l'énerve, même si pour le moment, c'est un détail.

Elle a la bouche sèche, cherche des yeux un accès pas trop difficile à n'importe quelle boisson potable possible. Rien en vue, eh merde!
Reste plus qu'à attendre de voir s'il compte vraiment revenir...
Quelque part, elle l'espère. Quelque part, elle le redoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:24

Le Maître du Destin

Zachary avait très peu d'occasions de se balader à Marina Bay. La cigarette au coin des lèvres, les mains enfoncées dans les poches, on avait l'impression qu'il ne se rendait pas complètement compte du monde dans lequel il évoluait. En réalité, il était totalement dénué de peur, au contraire, il était fasciné par ces Marcheurs qui voulaient l'approcher, par ceux qui courraient, plus loin, pour attraper leur proie. Et lui ? Lui, il savait qu'il pourrait se débarrasser des crocs d'un Marcheur, qu'il pourrait fuir. Evidemment, il aurait mal, très mal, mais ça ne durerait que le temps que la blessure serait à vif. Machinalement, il eut un frisson dans le bras gauche, au niveau de l'avant bras. Là où il s'était fait arracher un morceau de chair sur le Serenity.

Il cracha le mégot de sa cigarette et pressa le pas, avant de s'engouffrer dans une maison dont il ferma la porte à double tour. Il fit rapidement le tour de la cuisine, trouva utile d'embarquer du sucre et une boite de salsifis - il fronça le nez de dégoût, il détestait ça - avant de monter à l'étage. Evidemment, rien dans la salle de bain, et Zachary préféra éviter de fouiller la chambre après n'avoir fait qu'apercevoir la corde qui pendait au plafond, et donc le cadavre s'était détaché depuis bien longtemps. Ca, ça lui semblait fou et incompréhensible : comment les gens pouvaient-ils abandonner aussi facilement ?

C'était facile pour lui, de dire ça ! Bien à l'abri sur la plateforme pétrolière, à observer les Marcheurs qu'il avait fait capturer pour les étudier, à lire des tas de bouquins qui ne lui diraient pas comment faire pour éradiquer le virus avec son sang, ou immuniser tout le monde avec ! En attendant, ses trouvailles sous le bras, il sortit par une fenêtre du rez-de-chaussée, et regagna la planque. Il vit que Kriss était réveillée, et se penchant au-dessus d'elle :

- Même pas besoin du baiser du Prince Charmant pour te réveiller. Tu me soulages d'un sacré poids, là, tu sais ? Tu veux de l'eau avec du sucre dedans ?


Il se fiche de sa réponse. Il enjambe Kriss et disparait remplir une bouteille d'eau dans laquelle il ajoute le sucre trouvé dans l'autre maison. Puis il revient vers elle, l'aide à s'asseoir. D'une main il soutient le bas de son dos, pour ne pas éprouver sa blessure, de l'autre il la fait boire. Puis avant qu'elle ne se laisse tomber sur le dos, il est assez prévenant pour y mettre un des coussins du canapé et une couverture roulée en boule, pour qu'elle soit légèrement surélevée. Puis il s'installa sur un fauteuil qu'il amena devant elle.

Zachary ne dit rien. Il attendait. Il pensait beaucoup, en fait. Tout aurait été tellement plus simple si cette imbécile n'avait pas été à la solde de Madame. Il aurait pu l'embarquer sur la plateforme pour être soignée. IL aurait aussi pu la ramener au Club, mais quelque chose lui disait qu'on ne le laisserait pas repartir tranquillement, comme ça, la bouche en coeur. Et pas question qu'il tombe entre les mains de Madame, ça, jamais ! Zachary était peut-être foutrement égocentrique, et aimait se sentir important, mais il voulait malgré tout oeuvrer pour le bien de la grande majorité, pas pour une élite choisie par une folle mégalo. Le regard plissé, il finit par murmurer, plus pour lui-même que par l'attente réelle d'une réponse :

- Mais qu'est-ce que tu fous chez Madame, franchement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:25

Kriss Theron

C'est avec un mélange de soulagement et d'appréhension qu'elle entend Zachary rentrer. Elle l'entend un moment avant de le voir, pas vraiment dans la position idéale pour surveiller les déplacements dans l'appart'. Un moment, elle a même un accès d'angoisse: et si c'était quelqu'un d'autre? Bon, la probabilité est quasi nulle, mais allez savoir... Et puis quand on s'est fait troué la peau, on vire assez facilement parano...
Heureusement c'est bien son collègue.

Cette fois, elle est à peu près en état de suivre ce qui se passe et même d'intervenir. C'est pas brillant brillant mais c'est nettement mieux qu'avant!
Il s'adresse à elle, lui pose une question et n'attend pas la réponse. Ce qui arrange un peu Kriss quand même, vu qu'elle ne se sent pas d'attaque pour une longue conversation. Elle passe le bout de sa langue sur ses lèvres sèches, soulagée à l'idée d'absorber un peu de liquide.

Ce qui la frustre le plus quand Zach revient lui donner à boire c'est de dépendre à ce point de lui pour s'asseoir, mais elle garde son orgueil blessé pour elle. L'eau sucrée a un arrière-goût désagréable mais la rouquine devine que ça vient moins de la boisson que d'elle et de ses sensations un peu faussées. Elle se fait pas prier et boit avidement, presque à s'en étrangler, avant de se laisser retomber en arrière. Y a pas à dire, son sauveteur n'a rien laissé au hasard, et l'a même bien installée.
Un moment, elle se demande ce que ça cache. Pourquoi l'a t-il aidée? Est-ce qu'elle aurait fait la même chose? Elle, son truc c'était plutôt "après moi le déluge"...
Ça lui ramène des pensées assez sombres qu'elle aurait bien évitées, mais elle les garde pour elle, fait passer le voile dans son regard pour un effet de la fatigue...
Elle se tait. Elle aurait bien remercié Zach, mais quelque chose lui dit que là tout de suite, le moment est mal choisi... Et putain, c'est quoi un remerciement, deux mots! Deux pauvres mots qu'il est même pas obligé de croire...

Elle relève le nez quand il s'adresse à elle, reste un moment silencieuse, soupire... et tousse légèrement, ses côtes agacées par une respiration trop longue.

- Quand mon mari est mort au début du fléau, j'ai cherché l'endroit où j'aurais été le plus en sécurité. J'étais flic, Madame m'a proposé une place en échange de sa protection. J'ai accepté.
Sean m'avait fait promettre de m'en tirer, à n'importe quel prix, et de rentrer à la maison. Pour nous deux.


Bizarrement, c'était vrai. Kriss n'avait pas envie de tourner autour du pot, même si y avait pas cinq personnes sur l'île qui connaissaient ces détails de l'histoire, Zachary inclus. La rouquine avait lâché ces mots d'une voix atone, lasse, qu'elle aurait voulu neutre. Elle est pas neutre du tout, et elle le sait.
Du coup, elle évite le regard de Zachary, se perd dans l'examen du plafond, s'englue dans le silence. Trouver un truc à dire, vite, pour dévier la conversation... Un truc, n'importe quoi...


- Et toi, tu fais vraiment cavalier seul? Prends pas ça pour de l'ingratitude hein, j'te remercie de m'avoir aidée mais... Pourquoi t'as pris ce risque? Je veux dire... tu pouvais être blessé toi aussi...

Bon, c'est pas le coup de génie de l'année, mais elle tient pas à s'attarder sur les aspects sombres de son histoire.
Kriss ne pleure jamais devant personne, et elle tient pas à briser cette règle maintenant qu'elle est à moitié HS.
Mais là, elle a mal géré son coup, parce que ça la touche, que Zachary ait pris des risques pour elle! En temps normal, elle aurait juste rit, l'aurait traité de con ou l'aurait remercié "en nature" pour solde de tout compte.
Là non. Là ça la travaille. Elle s'étonne à se dire qu'elle voudrait pas qu'il lui arrive des bricoles et grogne pour elle-même.
La dernière fois qu'elle a baissé sa garde ça lui a coûté cher... Prudence!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:25

Le Maître du Destin

Bizarrement, Zachary sent que Kriss est parfaitement honnête quand elle répond à son interrogation, pourtant lancée à voix basse. Ça t'apprendra à penser tout haut... Mais il se sent bizarrement touché par la réponse. Oh, il avait toujours pensé que les gens qui bossaient pour Madame étaient tous de parfaits pourris qui maltraitaient les plus faibles, et ne vivaient que pour la grandeur de leur maîtresse et tous les avantages en nature qu'elle leur fournissait. Comment pouvait-on choisir un tel paradis artificiel et y vivre, quand la situation réelle était aussi difficile ?

Sur la station pétrolière, ils avaient la belle vie, c'était vrai. Mais ils étaient conscients de l'horreur qui sévissait à l'extérieur. Ils ne vivaient pas dans une bulle coupée de l'extérieur. Zachary se disait qu'il avait fait le bon choix en prévenant les gens qui travaillaient là bas. Aller chercher leurs familles avait paru évident à l'homme qui avait été le porteur de ce message d'horreur. Aujourd'hui encore, il faisait cavalier seul, tant il se sentait étranger à cette communauté qu'il tentait de préserver... Et finalement, était-il différent de Madame ?

Tu te fourvoies...

Ce silence devenait gênant, mais Kriss s'occupa de le dissiper, même si chacun de leur côté, ils avaient sans doute eu le temps de ressasser des choses pas forcément agréables... Il a un sourire forcé en tout cas, face à ce que dit la jeune femme.

- Je n'ai jamais dit que je faisais cavalier seul. Et effectivement, j'aurai pu te laisser là-bas, et ils auraient certainement... Je sais pas, ils t'auraient tuée je suppose. Mais t'inquiète pas pour moi : j'ai vu que le tireur s'était barré, ça me laissait une marge pour te trainer à l'abri. Je suis un connard égocentrique, on me le dit souvent, mais je suis pas un salaud. J'allais être sauf, je pouvais bien te sauver dans la foulée.


Et c'était la vérité. Le tireur serait resté pour le viser - ou achever Kriss - du haut de sa grange, Zachary se serait carapaté sans autre forme de procès. Et tant pis pour la flamboyante rouquine. Bon, c'est pas tout ça, mais la conversation devenait gênante. Il aurait adoré rajouter un sarcasme du genre "Et puis t'as des clopes", mais s'abstint. Il tapota ses doigts nerveusement sur les accoudoirs du canapé, regardant autour d'eux, avant de se relever.

- Bon, spas tout ça, mais faudra refaire tes pansements. Je vais voir s'il y a de quoi en faire d'autres plus tard. Toi, repose-toi, ça te fera du bien. Je vais tenter de trouver quelque chose pour te revigorer et te remettre sur pieds rapidement. Compte pas sur moi pour te ramener au Club en tout cas.



Ça, ça lui avait bêtement échappé. Oh, il n'allait pas s'en vouloir, mais il n'allait pas non plus s'excuser. Il s'occupa d'installer la bouteille de gaz, de la relier à la gazinière et fit bouillir quelques bandelettes. Il trouva une bouteille de vodka - ce serait un bon désinfectant, ça - et une bouteille de vin - dont il but une large gorgée avec une grimace ; il détestait le vin rouge. Puis il fit chauffer une nouvelle casserole d'eau, vida le contenu d'une soupe lyophilisée dedans, remua, et remplit un saladier - il n'y avait pas de bol - et revint avec une grande cuillère. Il s'assit à côté de Kriss, commença à manger plusieurs cuillerées avant de lever le nez vers elle.

- T'en veux ?


Il tendit la cuillère vide vers elle... En attendant sa réponse, bien sûr. Il lui donnerait la béquée s'il le fallait. Et il le faudrait sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:25

Kriss Theron

Elle fuit un peu son regard, attend les questions fatales à propos de Sean et de la face cachée de son histoire...
Mais non, Zach ne la tourmente pas avec ça. Et il peut pas savoir comme elle lui en est reconnaissante. Pas qu'elle n'aime plus son défunt mari. Ce serait plutôt le problème inverse...

La conversation dévie sur le sauvetage. Elle hoche la tête en l'écoutant. Il a largement fait plus que sa part, elle en attendait pas tant pour tout dire, alors elle se verrait mal lui reprocher de ne pas être suicidaire. A sa place, elle aurait réagi exactement pareil...
Ouais. A sa place, elle aurait fait demi-tour pour aller le chercher quand le tireur avait mit les voiles.
Il lui reste un fond de loyauté. D'accord, c'est pas la personne la plus charitable de l'île et faut pas s'attendre à la voir jouer les super-héroïne, ni même tourner le dos à Madame... Une part d'elle est assez garce pour avoir abandonné la réfugié et Hatter sans l'ombre d'un remord. Eh, son truc c'est pas non plus de porter la misère du monde sur ses épaules! La carrière de redresseur de torts l'intéresse pas plus que ça...
Y a longtemps qu'elle croit plus en un idéal de Justice.
Par contre, quand elle accorde un peu d'estime ou de crédit à quelqu'un, elle s'y tient. C'était le cas pour Zachary, et la raison pour laquelle elle se dit qu'elle l'aurait pas laissé claquer si les rôles avaient été inversés.

Malgré tout, et malgré elle, ça la fait sourire qu'il ait prit la peine de l'aider. Rien de moqueur ou dégradant. Plutôt entre l'émotion et la tristesse. Depuis combien de temps elle s'est plus reposée sur quelqu'un? Y a bien Sean-le-deuxième au Club, ce gars qu'elle avait bêtement repéré pour son prénom au début... Et qui faisait équipe avec elle la plupart du temps. C'était pour elle le plus proche équivalent d'un frère.
Mais à part lui?

Bref, elle tient pas à ruminer et passe à autre chose. Clair que ces tarés l'auraient tués si Zachary ne l'avait pas ramassée, et elle aurait figuré au menu du jour! Cette idée lui file la nausée... Ils ont bouffé combien de leurs "collègues" ces dernières semaines?
L'envie de vomir se fit plus forte et elle eut du mal à la repousser. Kriss était pas vraiment une petite nature, mais l'idée d'avoir partagé l'assiette d'un cannibale c'était beaucoup pour elle à ce moment-là...

D'ailleurs, elle juge important d'en parler à son compère.

- Tu crois pas qu'on devrait faire quelque chose pour ces barges? Je sais pas, les signaler aux survivants, histoire d'éviter qu'il y en ait trop pour figurer à la carte des repas... Faudrait déjà prévenir Erik Wilde, qu'il vire l'annonce de son bouge...


Ça peut sembler ironique ou dur à croire qu'une âme damnée de Madame parle de prévenir les survivants d'un danger, mais toute garce qu'elle soit, Kriss a aussi ses bons côtés. Et presque un peu d'honneur.
Elle est sincère dans ses propos.

Zach parle de la remettre sur pied, et elle l'écoute sans protester. Quand il cause de repos, elle ravale un commentaire un peu sardonique du style qu'elle ne s'imaginerait pas non plus courir le tour de l'île dans l'heure qui vient, mais c'était trop gratuit pour elle. Après tout... Il s'était bien cassé le cul à l'aider, la moindre des choses, c'était de lui montrer un peu de reconnaissance...
Quand il aborde le Club, elle a un sourire sans joie.

- T'en fais pas, je t'en demande pas tant... Merci déjà pour c'que tu fais.

C'est vrai qu'elle espérait rien de sa part sur la question: il l'a déjà ramassée et soignée, c'est plus que ce qu'elle aurait espéré. Fallait pas pousser l'exigence non plus.

Elle comate un peu, le regarde préparer de quoi la soigner. Si elle était en forme, ça l'aurait fait chier de rester là les bras ballants en le laissant tout faire, mais s'il faut prouver qu'elle est pas brillante, ça lui traverse pas l'esprit. Elle se sent juste fatiguée et endolorie. Mais ça, c'est bon signe: tant qu'elle a mal c'est qu'elle est consciente.
Si elle avait été plus éveillée, elle aurait vu la bouteille de vodka et les promesses d'un peu d'alcool, elle aurait demandé à Zach de lui en filer une lampée pour la remettre d'équerre. Mais à cet épisode, elle somnole légèrement.
C'est quand il s'assoit près d'elle qu'elle rouvre les yeux. La soupe instantanée sent bon, et elle réalise qu'elle a faim. Marrant qu'elle s'en soit pas rendue compte jusque là...

Elle lorgne la cuiller avec envie, se redresse au prix d'un effort qui lui semble monumental, et tend la main pour prendre l'objet. La cuiller lui échappe, elle jure. Et s'excuse, les joues un peu écarlates. Elle aime pas se sentir si faible.

- Désolée...

Elle aime pas se savoir si dépendante, mais là, c'est pas comme si elle avait des luxes de choix...
Elle essaie de ramasser la cuiller qui pèse une tonne entre ses doigts. Elle a pas envie de renoncer, mais elle ne sait pas si elle arrivera à se débrouiller...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:25

Le Maître du Destin

Zachary ramasse la cuillère sans rien dire, l'essuie dans son t-shirt et se rapproche d'elle, assis en tailleur près du buste de Kriss. Et toujours en silence, il commence à nourrir Kriss, attrapant une cuillère pour lui de temps en temps. Hey, ce n'est pas parce qu'il est en meilleur état physique qu'elle qu'il doit se priver ! Le repas se passe en silence, et à la fin, Zachary se contente de pousser le saladier sur le côté. Il semble attendre quelque chose - que Kriss lui propose une cigarette, en fait - mais détourne le regard. Je dois réduire...

- Et tu veux qu'on fasse quoi contre les tarés de la ferme ? On peut mettre un panneau "attention, gens méchants" si tu veux, mais sinon, on ne peut rien. Puis après tout, ils produisent des denrées. Peut-être qu'entre deux crises de folie, ils iront vendre des produits en ville à d'autres survivants. Nous on sait qu'il faut éviter le coin, c'est déjà pas mal, non ?


Il avait répondu, avec retard, à cette interrogation. Il s'était posé la même question, mais bizarrement, sur ce coup-là, il s'en fichait éperdument. Seule sa carcasse comptait, et si d'autres pouvaient profiter de beaux jours avant d'être tués, et bien... C'était peut-être pas si mal, après tout. Beaucoup tueraient pour un bon repas - et c'était le cas des fermiers. Au final, qu'est-qui était préférable : vivre quelques beaux jours, l'estomac plein, dans un endroit sécurisé, et y mourir quelques jours plus tard - ou survivre misérablement pour un temps indéterminé ? Il avait sauvé ses fesses, il préviendrait ses rares proches à terre de ne pas s'y rendre, et ça serait bien suffisant.

- Par contre, si ça ne te dérange pas, je vais vite m'ennuyer si on doit se regarder en chiens de faïences et discuter des autres tarés. Ils ne viendront pas nous chercher, et s'ils viennent, et ben... On se débrouilla. Je vais à la bibliothèque, ou n'importe où, chercher des bouquins. Tu veux quelque chose ?



Il se leva, enfonça ses mains dans les poches et une fois qu'il eut la réponse de Kriss, il lui lança un simple hochement de tête et disparut, encore. Les rues étaient calmes, les sons étouffés par la brume épaisse ambiante. Zachary avait pourtant tous ses sens en alerte, juste au cas où.

Il n'y avait pas de bibliothèque, mais une petite librairie dans le coin. Il y entra et fut surpris de constater que la culture ne faisait pas partie des priorités des survivants. Et pourtant, ça les aurait sacrément aidé, de connaître tout ce qu'on pouvait apprendre là dedans. En attendant, cela l'arrangeait bien, finalement, et il trouva rapidement des ouvrages qu'il ne possédait pas. Il posa une pile conséquente d'ouvrages sur le comptoir, toujours attentif aux bruits alentours. Une fois satisfait de ses trouvailles, et un tri fait (avec une grimace), il finit par trouver des sacs en papier, empila soigneusement ses livres et le cahier de comptes trouvé dans un tiroir - ça lui servirait à prendre des notes - et après une nouvelle moue, finit par coincer sous son menton les trois sacs posés les uns sur les autres, qu'il tenait à deux mains. En cas d'attaque, il serait dans une mouise pas possible, mais il assumait. Pour la recherche ! pensa-t-il avec une grimace.

Et il regagna l'appartement. La discrétion n'était pas vraiment de mise, et il haletait sous l'effort des deux étages à monter, de ses bras en feu. Il ouvrit la porte, posa - lâcha ? - son butin au milieu de la pièce, reprit son souffle avant d'aller fermer la porte et son verrou. Il but longuement de l'eau et vint s'asseoir près de ses livres. Il jeta un coup d'oeil vers Kriss :

- La lecture que je me suis prise n'est pas intéressante. Enfin, pour toi du moins. Si tu as besoin de quelque chose, tu n'auras qu'à m'interrompre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:26

Kriss Theron

Elle ravale sa fierté et sa gêne, vu que c'est le prix pour avaler un peu de soupe. Manger lui fait du bien, elle s'en rend compte, elle se sent plus vive... Bon, faut pas s'attendre à la voir faire une heure de barres parallèles, mais elle a les idées plus nettes.
Le tour de la discussion l'étonne pas vraiment, mais elle aime pas trop l'idée de savoir des cannibales autre que les marcheurs dans la nature. Avec les macchabées au moins, on sait à quoi s'en tenir: tirer à vue et réfléchir ensuite.
Mais avec les survivants...
Eh voilà qu'elle sort les violons! Quoi, c'est ça la redoutable criminelle, froide et implacable? Elle ramollit faut croire!
L'idée lui arrache même un sourire sans joie. Si elle continue comme ça, elle va se faire bouffer, au propre comme au figurée.

- J'sais bien qu'il n'y a pas grand-chose à faire, et que c'est pas nos oignons... Mais tu vois, j'aurais apprécié de savoir que ces tarés nous ont servi du John et de la Cathy sauce au poivre et qu'on seraient les prochains au menu...


Quand il parle des denrées, elle renifle, désapprouve.

- Ouais, et peut-être aussi qu'ils vont ouvrir une ONG! On a vu j'crois le degré de leur folie, et je pense pas qu'ils iront gentiment faire le marché noir... Mais chuis d'accord: nous on sait, c'est déjà pas mal...

Elle soupire, s'économise. C'est crevant de parler longtemps. Et puis de son côté, elle en a pas fini avec cette affaire, mais elle se démerdera.

La conversation ne s'éternise pas, et Zachary l'informe qu'il va se chercher de la lecture, lui propose de lui prendre quelque chose... Elle hoche la tête.

- Un recueil d'Emerson... Si tu trouve.

Et paf, encore un coup à son image de marque! C'est sûr que si elle voulait encore passer pour un soldat inflexible, là c'était râpé. Si les choses avaient été différentes, elle aurait jamais osé demander un truc pareil. Mais au point où elle en est...

Elle le regarde pas partir, se contente de se laisser retomber sur les coussins. Ça fait mal sur le coup, mais la soupe et le repos lui ont fait du bien.
C'est frustrant pour Kriss, qui n'aime pas rester sur la touche de se trouver en repos forcé. Un peu le genre du joueur qui se fait sortir du terrain après une mauvaise chute alors qu'il demanderait qu'à jouer...
C'est stressant aussi. Elle a croisé tellement de dingues et d'énergumènes sur l'île qu'elle cherche l'arnaque, même si pour le moment, elle a plutôt de bonnes raisons de se fier à Zach.
Eh on aurait essayé de vous faire revenir avec des frittes et du ketchup, ou de vous buter pour vous apporter à une infectée, ou encore de vous utiliser après avoir fait un barbeuc' de vos petits camarades, c'est pas dit que vous auriez encore toute votre foi en l'espèce humaine!
Les humains étaient devenus des prédateurs pour ne pas rester des proies, et Kriss avait capté que sa meilleure chance pour rester en vie, c'était se ranger du côté des plus féroces...
Une bête loi du plus fort.

La solitude et le repos forcé la poussent à gamberger sur des trucs qu'elle évite le reste du temps. Elle a juré de protéger et servir, mais ça, c'était avant la fin du monde. Pourtant, être devenue l'antithèse de qui elle était lui fout le vertige. A moins que ça soit la faiblesse de la blessure? Pas moyen, c'est la blessure...
La culpabilité c'est le luxe des faibles. Elle, Kristell Angie Theron, elle c'est une survivante.
Et quand on veut s'en tirer dans un monde bordélique, on s'emmerde pas avec l'éthique.
Elle secoue la tête, essaie de chasser les spectres de son ancienne vie, de son ancien elle. Kristell est morte ce jour-là, avec Sean. Maintenant, y a plus que Kriss, la survivante.
Sa main cherche à son cou un truc qui n'y est plus depuis longtemps, et elle se rappelle, soupire, laisse retomber son bras. Un sourire amer. Putain, comment une pragmatique comme elle arrive encore à faire confiance à Dieu bordel? Il était OU quand elle avait besoin de lui, ce con-là? Il était où quand l'enfer a débarqué?
Quel fumiste...

Ouais, ça ressemble à un blasphème ou je m'y connais pas, mais bon, la mise à l'épreuve divine ressemble surtout à du sadisme dans la tête de la rouquine!
Il y a longtemps qu'elle cherche plus ses réponses dans la Bible...
Cette idée lui file la trouille et des haut-le-cœur, mais elle commence à le voir comme une évidence: sur cette île, dans cette Géhenne, ils sont seuls. Ils l'ont toujours été. Le salut ne viendra pas d'en haut.
Elle plisse les yeux, ravale son amertume, réfléchit. Même si c'est tout ce qu'elle doit faire dans ce monde de dignes, elle vaincra l'enfer. Elle s'en tirera, et elle rentrera chez elle.

C'est quand elle entend Zachary revenir qu'elle réalise qu'elle a dérivé un moment dans un demi-sommeil.
Il s'installe pour bouquiner et elle regrette le manque de mobilité de sa carcasse pour pouvoir jeter un œil sur ce qu'il étudie. Eh, elle est curieuse que voulez-vous! Et elle donnerait quasiment n'importe quoi pour fuir ses idées noires aussi faut dire... Ça lui ressemble pas de déprimer, mais c'est pas non plus courant qu'elle passe si près d'y laisser sa peau...
Bon, Zach a l'air décidé à se plonger dans sa lecture. Elle hausse un sourcil, a un sourire amer.

- Merci...


C'est pas de l'ingratitude, faudrait qu'elle soit foutrement gonflée pour pas lui être reconnaissante et même Kriss n'abuse pas à ce point. Mais elle aime pas devoir se rappeler qu'elle peut pas faire grand-chose par elle-même...

"Tout homme est pourchassé par son démon." Ses pensées pour Emerson lui avaient rappelée cette phrase. Peut-être que là, tout de suite, son démon l'avait rattrapée...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:26

Le Maître du Destin

Zachary est plongé dans son bouquin. Il lui faut bien une dizaine de minutes pour se mettre dans le bain, habituer son esprit à lire rapidement tout ce jargon si spécifique. Entre deux pages, il relève la tête vers Kriss. Une fois, deux fois, avant de refermer son livre. C'est bon, il a compris... Il se rapproche un peu d'elle, avec quelques ouvrages, et entame la conversation :

- Est-ce que tu crois que les cannibales sont conscients ? Qu'ils peuvent redevenir humains ? Ou alors, qu'on puisse guérir ceux qui ne se sont pas encore transformés ?


Ce n'est pas forcément super malin de poser ce genre de questions à une nana qui est techniquement dans les vapes après s'être prise une balle de fusil dans le dos. Il lui montre la couverture d'un de ses livres.

- Je pense qu'il y a moyen de faire un vaccin pour empêcher que le virus ne transforme les gens. Après tout, il a bien fallu un déclencheur pour pousser la métamorphose de gens lambdas en monstres cannibales - et quoi de mieux qu'un virus ? Après plusieurs observations, une chose est sure : ce n'est pas dans l'air, c'est dans leur sang, dans leur corps. Tant que leur chair ou leurs fluides putréfiés n'entrent pas dans notre organisme, on est saufs.


Il continua un long monologue, comme ça, résumant à voix haute - pour lui-même avant tout, il ne fallait pas s'y tromper - le fruit de toutes ses observations sur les Marcheurs. Observations faites en partie à terre, mais très généralement sur ceux qu'il avait eu l'occasion de faire à bord de la plateforme pétrolière. Mais ça, pas question de le dire à Kriss...

Après une très courte pause, sans doute pour qu'elle assimile ce qu'il venait de dire - ou parce qu'il faisait lui-même le point, il demanda, pensif :

- Est-ce que Madame fait faire des recherches sur les virus, ou sur un vaccin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:26

Kriss Theron

Vu la situation, elle s'attendait pas trop à voir débarquer Zach près d'elle. Rentré, plongé dans son truc... Et pas d'Emerson en vue, mais ça, Kriss s'y attendait un peu. Et puis bon, c'est un allié, pas un coursier!
Même si se changer les idées lui aurait quand même fait plaisir. En général, elle aime pas tourner en boucle sur des trucs assez glauques comme elle le fait en ce moment...
Tout ça pour dire qu'elle somnole un peu -faute de mieux- quand il revient lui faire la causette.

Elle ouvre un œil, cogite à sa question... et souffle une mèche rousse qui lui gêne la figure.

- J'pense pas. Enfin, y a un stade où je crois qu'on peut plus rien faire. Ce foutu moment où la personne que tu connais te reconnaît plus, où elle pense plus qu'à te bouffer... Là je crois que c'est la mort, c'est irréversible. D'ailleurs, vu comme les infectés se décomposent vite, c'est bien qu'ils sont morts...

Elle a pas super envie de tenir une conférence sur la question. Elle veut pas y penser. A cause de ce qu'elle a fait. Et sans trop savoir pourquoi d'ailleurs, elle s'entend le dire à Zachary.

- Je l'ai tué, tu sais... Mon mari. Il était déjà mort, il avait été mordu... Il avait souffert et j'étais restée avec lui. J'étais restée jusqu'au bout, quand son cœur s'est arrêté. Et là, je l'ai vu se relever...

Elle a un sourire sans joie, palpe son étui à cigarettes mais n'ose pas s'en griller une malgré l'envie. Amochée comme elle est, ça risque de pas arranger sa situation.

- Pour moi, il était mort, c'était plus Sean. C'était autre chose. Un parasite, une malédiction j'en sais rien. Mais c'était plus lui. Et j'voudrai pas que demain on me dise que la chose que j'ai flingué était l'homme que j'aimais. Il méritait pas ça...C'est mieux comme ça.

Se livrer comme la lui fout un peu le vertige -ou alors c'est la faiblesse?- mais ça lui fait aussi du bien d'en parler. Cette partie de l'histoire, elle l'a pas racontée à grand-monde. Elle évite de regarder son compère, elle a pas gardé les yeux secs jusque là pour craquer maintenant! Déjà que les trémolos dans sa voix lui donnent l'impression pas sérieuse d'être aussi faible qu'une imbécile de réfugiée... L'image de la diva en rouge de la ferme lui arrache même un sourire amer. Qu'on lui tire une balle le jour où elle ressemblera à ça!

Quand il lui parle de ce foutu bordel, qu'il lui explique son hypothèse, elle écoute sans rien dire, très sérieuse. Un virus... C'est pas la première fois que cette idée est mise sur le tapis, faut dire que ça se tient et que c'est crédible...
La bonne nouvelle si elle en croyait la théorie de Zachary, c'est que tant que les marcheurs ne les grignotaient pas, ne les griffaient pas et gardaient leurs morceaux de chair pourries loin de leurs blessures, y avait pas encore trop de quoi flipper... Pourtant, ça lui rend pas le sourire.
Mais ça l'intéresse. C'est un peu rassurant de mettre un peu de logique sur la situation qui n'a pas l'air d'en avoir franchement.
Quand il l'interroge sur Madame et sur ce qui semble être un virus, la rouquine a surtout l'air perplexe. Et vu qu'elle est pas en état de surjouer, faut croire que c'est honnête.

- Je sais pas. C'est pas le genre de trucs dont Madame parle. En tout cas, pas à moi.

Kriss n'avait même pas rencontré très souvent sa patronne depuis ses débuts au Club. Faut dire qu'aujourd'hui, c'est encore une employée moyenne: bonne dans sa catégorie, mais pas remarquée au rang du cercle personnel de leur dirigeante. Et Kriss sait qu'il y a plein de trucs qu'elle ne sait pas au sein du Club...
Ce qu'elle fait comprendre à son nouveau copain.

- Je suis pas dans les confidences, je suis juste un porte-flingue... En échange de quoi j'ai un toit et un abri. C'est un deal honnête.

L'ex-flic est pas stupide, elle sait que Madame et "honnête" jouent pas tout à fait dans la même partie du dico, mais ce qui avait du sens avant les macchabées ambulants en a beaucoup moins aujourd'hui. Et elle, ce qui l'intéresse à l'heure actuelle, c'est sauver son cul. Ce que Madame lui offre.
Mais cette histoire de vaccin la travaille quand même un peu.

- Tu pense que c'est possible? J'veux dire, faut être réaliste: des mois avec des pannes de courant intermittentes partout en ville, presque plus de scientifiques, quasiment pas de matos, j'te parle même pas de l'hôpital qui est une zone morte... Tu crois franchement que c'est jouable de trouver un vaccin? Qu'il y a encore des tronches ici qui ont les moyens de le faire?


Kriss est peut-être pas la personne qui pourrait avoir l'air la plus fiable, mais sur ce coup elle a pas envie de jouer les agents doubles. Y a un truc qui passe avant son sens de la loyauté: c'est son désir de rentrer chez elle. Pour mettre les voiles et revenir au bercail, elle ferait n'importe quoi.
Et si aider Zach peut la ramener aux États-Unis un jour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:26

Le Maître du Destin

Kriss n'était finalement pas du tout dans le stéréotype de la Criminelle que Zachary avait imaginée. S'il paraissait plongé dans la contemplation de son livre, il n'en était rien - pas complètement en tout cas. Son avis changeait petit à petit sur Kriss. Il ne lui faisait pas confiance, il ne fallait pas exagérer ! Chaque chose en son temps : il la voyait d'un oeil beaucoup moins critique qu'au début, et ne l'appréciait plus simplement pour son paquet de cigarettes.

Mais en tout cas, il y avait un deal entre elle et Madame : Kriss le disait elle-même. Finalement, ce n'était qu'une nana qui mettait ses compétences au service de celle qui offrait le meilleur abri connu. Malgré l'amitié qu'il commençait à ressentir pour la flamboyante rousse, il ne lui parlerait pas de la plateforme. C'était beaucoup trop risqué malgré tout, alors il ne dirait rien. Même si Kriss, elle, fait preuve d'honnêteté de son côté, il n'en doute pas une seconde.

Et forcément, son histoire - dont il ignorait tout - fait qu'elle est intéressée par ce qu'il dit. Comment réagirait-elle si elle savait que lui avait été mordu au sang, et qu'il était parfaitement sain aujourd'hui - malgré le bout de chair plus clair, sur son avant bras, témoignait qu'un morceau de lui était toujours dans l'estomac d'un des macchabées du Serenity ? Zachary vérifia d'ailleurs, distraitement, que ses manches étaient parfaitement baissées.

- Je ne sais pas, si c'est possible. Et je ne sais pas si quelqu'un bosse dessus. Mais il n'y a pas de raison que ça ne soit pas possible, je suppose. On t'aurait demandé si des zombies, c'était possible, il y a un an, t'aurait dit "non". Aujourd'hui, on ne pense pas que ce soit possible, mais si personne n'essaye, on ne saura jamais.


Il voudrait lui dire de se reposer, de dormir, pour avoir la paix. Pour ne plus avoir l'impression de devoir s'occuper d'elle. Pour ne pas dire un truc qu'il risque de regretter. Zachary la regarde, avant de s'approcher d'elle et de se placer au-dessus d'elle, à quatre pattes. Et face à son regard affolé, il fronce les sourcils :

- Oh, c'est pas mon genre d'abuser d'une nana sans défense. Et je suis fiancé.


Il lui montre une alliance - féminine - qu'il porte sur une chaine, autour du cou. Certes, la fiancée n'est plus de ce monde, éparpillée dans l'estomac de plusieurs Marcheurs, mais ce n'est pas une raison. Il s'assoit sur les cuisses de Kriss, la dévisage, bras croisés... Puis relève la manche gauche jusqu'au coude. La démarcation était nette, et la peau semblait creusée à un endroit. Mais la délimitation ne laissait aucun doute quant à sa nature. Zachary était prêt à faire confiance à Kriss, finalement, et à jouer la carte de l'honnêteté, au moins sur ce point.

Quitte à lui mettre une balle entre les yeux au moindre faux pas. Ce serait dommage, après qu'il l'ait sauvée, mais il ferait n'importe quoi pour sauver son secret. Zachary était persuadée d'être essentiel à la survie de l'espèce humaine, d'avoir une valeur inestimable et qu'il ne pouvait donc pas mourir, en conséquence...

- C'est bien ce que tu crois... J'ai survécu à une morsure de Marcheurs, oui. Je ne sais pas pourquoi, je ne veux pas le découvrir : mais je veux transmettre cette immunité. Faire un don de sang à quelqu'un ne l'immunise pas, on a déjà essayé...


... Et celui qui s'était porté volontaire pour l'expérience était aujourd'hui le résident d'une des cages où Zachary gardait ses Marcheurs pour observation... Ca ne lui avait pas plu, mais Karl était celui qui avait émis l'idée et s'était porté volontaire. Zachary était toujours égocentrique, voulait voir le monde lui porter l'intérêt qui lui était du, mais il s'était malgré tout promis de faire en sorte de soigner ce gars là. Et les autres...

- Je suis sûr qu'on peut faire quelque chose contre le virus. Et que j'en suis la clef. Mais c'est un secret, Kriss. Ce n'est pas parce que je t'ai sauvée que je ne pourrai pas te buter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:26

Kriss Theron

La conversation la tient éveillée. Pas le fait de parler, mais le sujet.
Faut dire que pour qu'elle balance la mort de Sean, c'est qu'elle se sent quand même vachement concernée par la mort qui rôde. C'est vrai qu'elle joue les blasées la plupart du temps surtout au Club, elle fait comme tous les hédonistes locaux, se bloque dans le présent, le facile. Mais c'est juste pour ne pas penser à la mort qui guette dehors et qui l'empêche de quitter l'île.
C'est sa façon de gérer la trouille. En bossant au 7, elle s'est trouvée être une survivante parmi la meute, la foule ça rassure, surtout une foule armée jusqu'au dents dans un espace fortifié et mieux gardé que la Maison Blanche...

Mais c'est pas une situation faite pour durer. Pour Kriss, y avait un avant et il y aura un après l'épisode Marina Bay, même si elle y aura perdu beaucoup...
Et si elle peut faire avancer son "après" en lui donnant un petit coup de pouce...
Il a l'air assez optimiste mais sur le fond il a pas tort et elle met un peu de temps avant d'hocher la tête.

- Et... tu sais ce qu'il faut faire? Tu as les connaissances?
Mais oui... j'suis d'accord sur le fait que ça doit être tenté. Au pire, ça marche pas, mais si ça marche... On pourrait tous rentrer chez nous...


Vu comme ces derniers mots la laissent rêveuse, on sent que si elle avait pu réaliser un souhait, ça aurait été celui-là. Bon, par contre, elle, elle y connaît franchement rien en biologie et encore moins en médecine de pointe, le seul truc qu'elle sait, c'est que c'est pas à la portée du premier pékin venu et qu'on s'improvise pas chercheur...
Elle en est là quand il se penche sur elle. La fatigue n'aidant pas, sa première idée qui est loin d'être la plus intelligente lui ordonne un mouvement de recul. Il n'oserait quand même pas...
Mais il pige et rectifie, et Kriss se sent conne d'avoir flippé si vite... Le passage sur la fiancé lui fait hausser un sourcil. Tiens?
Mais où est la fameuse donzelle? Peut-être hors de l'île... Peut-être que c'est pour ça que lui aussi veut tant trouver un remède: pour quitter cette île de malheur et retrouver sa belle!
Pour un peu, elle l'envierait en s'attachant à croire son petit scénar à l'eau de rose qu'elle vient de monter mentalement...
Mais la bague en sautoir laisse entendre autre chose: ce sont les endeuillés qui portent les bijoux de leurs proches comme ça... Est-ce que par hasard...?

Mais un truc retient toute son attention, ses yeux s'écarquillent. Et le bout de ses doigts frôle à peine le bras découvert de Zachary. Cette marque c'est...

- Tu as été mordu...

Elle le souffle à peine. Elle a pas la trouille, le bon sens du limier reprend le dessus. La cicatrice est vieille, en tout cas la peau s'est complètement recréée. Ce qui veut dire...
Et il lui explique qu'il veut partager son don avec d'autres. Elle l'écoute, sans ouvrir la bouche, très sérieuse.
Kriss la cupide, Kriss la manipulatrice, Kriss l'intéressée n'a pour une fois aucune envie de tirer avantage de la situation pour elle-même: même si c'est pas une sainte, c'est encore une femme avec un fond pas trop mauvais. Pas parfait, mais humain.
Et même si ses miches passent avant tout le reste, penser que les habitants de l'île puissent être sauvés lui apporte un soulagement, un espoir...
Et une grosse crispation. Putain, Madame va pas aimer ça! Sans trop l'expliquer, cette idée s'impose à elle comme une certitude: la reine de l'île risque de pas apprécier que quelqu'un qui soit hors de sa portée cherche un remède au fléau...
Là ça lui pose une emmerde: elle veut pas trahir sa patronne, c'est pas son intérêt de trancher la main qui la nourrit. Mais pas question non plus de court-circuiter le boulot de Zach si ça peut vouloir dire la fin de tout ce merdier...

Et quand il la menace de la refroidir si elle l'ouvre, elle fronce les sourcils.

- Là t'es limite vexant: t'en sait assez sur moi pour me faire plonger envers la moitié des camps qui respirent encore et tu crois que la menace de mort est nécessaire? J't'ai aidé, on a fait équipe, j't'ai parlé du Club même un peu, et ça, ça leur plaira pas s'ils l'apprennent... T'en sait beaucoup sur moi. Alors tu sais, une balle, c'est pas le pire que tu puisse me faire.

C'est vrai en plus. Elle le réalise en le disant: elle a misé gros sur lui. A espérer qu'elle le regrette pas plus tard... La rouquine tire la moue, tousse un peu. Elle se sent mieux, mais ça l'emmerde d'être si faible putain! Là elle aurait bien besoin d'un remontant... Mais pourquoi il lui a balancé tout ça, merde! Quoi qu'elle fasse maintenant, elle va devoir jouer sur deux tableaux: son deal avec Madame et le projet de Zach, les deux étant pas franchement compatibles entre eux...
Pas question d'en parler à Madame ou à n'importe qui du 7! Pas juste pour les raisons qu'elle a balancé même si ça contribue, mais parce qu'elle aussi, elle veut voir arriver la fin de ce foutoir...

- Ton secret est bien gardé. Je suis p'têt une criminelle mais je suis pas stupide: on veut tous que cette merde s'arrête. Et puis j'ai une dette envers toi. Fous-toi de ma gueule si tu veux, en général c'est pas trop mon truc ce genre de principes à la con, mais c'te fois, j'veux m'y tenir.
Je sais pas trop si j'peux t'aider... Mais j'veux autant que toi la fin de cet enfer.


Elle braque sur lui un regard perçant. Une part d'elle lui en veut. D'avoir survécu, lui. Lui et pas Sean...
Mais ce qui domine, c'est l'espoir fou qu'il commence à lui donner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:27

Le Maître du Destin

"Equipe". Zachary ne put s'empêcher de lever un sourcil à ce mot. Kriss pensait vraiment qu'ils étaient dans le même bateau ? ... Ok, peut-être un peu. Mais en rien, il ne faisait équipe avec qui que ce soit, lui : il travaillait seul.

Et puis elle était bien mignonne de dire qu'elle avait misé gros sur lui. Tomber en disgrâce aux yeux de Madame ou du reste du monde, c'était bien moins pire que de finir cobaye entre les griffes de n'importe quel malade de cette île. Elle se donnait trop d'importance dans cette histoire, alors que c'était quand même lui, le plus important. Non mais. Il remet la manche de son t-shirt en place, passant par habitude sa main droite sur son avant bras et l'y laissant trainer une demi seconde.

Lui aussi s'en voulait d'avoir survécu, parfois. Ce n'était pas juste pour les autres. Et peut-être que s'il n'avait pas été juste mordu, mais complètement dévoré, il n'aurait pas à vivre avec ça sur la conscience. Et sans doute que l’insupportable gamine, Elena, aurait été complètement paumée et pas très prudente de son côté, trahissant à tout bout de champs sa propre immunité. Non : Zachary préférait se rassurer, se donner plus d'importance qu'il n'en avait, plutôt que de virer dans l'excès inverse.

- Ok.


C'est tout ce qu'il dit. Qu'aurait-il pu dire d'autre ? Il avait décidé de partager son secret avec elle, alors qu'il savait ce que ça risquait d'impliquer. Zachary la fichait dans une mouise pas possible, après tout. Il hocha donc la tête et se releva.

Pendant plusieurs jours, il laissa Kriss se reposer au maximum, et fit ce qu'il fallait pour pourvoir à ses besoins. Ils discutent, cherchent des solutions ensemble... Imaginent parfois ce que pourraient être leur vie, si tout redevenait normal, un jour.

- J'ai toujours vécu ici, et quitté l'île une fois pour un mariage... Pourtant, je crois que si un jour, on devait avoir la possibilité de retrouver une vie normale, je partirai. Loin. Il parait que la France, c'est pas mal. Ou la Chine.



Voyager, voilà ce dont il parlait. Mais jamais il ne parlait de se poser à un endroit, ou de retrouver la fameuse fiancée. Pas de boulot, non plus. Juste fuir Marina Bay, et ne plus y penser. Ne plus être prisonnier d'un endroit, finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:27

Kriss Theron

Le repos lui avait fait du bien et elle avait reprit du poil de la bête. C'est pas pour rien que Kriss passe pour increvable! Même si elle l'est pas, elle a la peau dure et surtout, elle se cramponne à la vie plus fort qu'une groupie à son pass d'entrée au concert de Justin Bieber. Ce qui n'est pas peu dire.
Si les choses étaient différentes, elle aurait apprécié d'avoir Zachary aux petits soins pour elle. C'est bien le genre de Kriss, d'aimer avoir un homme à ses pieds. Mais dans le contexte, ça l'emmerde plus que ça la flatte, faut dire qu'elle est orgueilleuse la furie!
Enfin, son orgueil en ce moment, elle aurait tendance à s'asseoir dessus.

C'est leur discussions qui rendent l'attente de sa guérison plus agréable. Bon sang, elle aurait jamais imaginé que discuter aurait pu l'intéresser autant! Kriss et la papote... C'est pas son truc. Sa meilleure façon de dialoguer au Club, c'est soit sous les draps, soit à la force des poings! Mais là, c'est la conversation ou le silence, et le problème avec le silence, c'est tout ce qui vient se foutre dedans en matière d'idées déprimantes!
C'est peut-être la première fois depuis des mois qu'elle parle aussi librement. Elle écoute aussi, quand Zach y va de son anecdote. Et ça l'intéresse.
Après tout, Zach est quelqu'un d'un peu spécial... Un survivant aux marcheurs et à l'infection, le mec qui a risqué son cul pour revenir la chercher... Elle lui doit quelque chose. Et bizarrement, l'idée ne l'emmerde plus.
Peut-être parce qu'elle est en train de se rappeler ce que ça fait, d'avoir un ami... Ou quelque chose qui s'en rapproche. Ouais, c'est beaucoup dire d'un mec qu'elle connaît depuis deux semaines -en comptant le passage chez les tarés- mais sur ce point, elle est assez sûre d'elle. Ils sont embarqués dans la même galère et pour le moment ils sont plus du genre à collaborer intelligemment qu'à s'entre-tuer, rien que ça c'est quand même vachement bon signe.

Ils parlent du passé un peu, de l'avenir aussi. De l'avenir après Marina Bay. Ils sont au moins d'accord sur un truc: quitter l'île.
C'est dans une de ces discussion de Zachary lui parle de la France. Elle grimace.

- En France, ils bouffent des grenouilles et des escargots... Même en crevant de faim ici, je suis pas certaine que j'en arriverai là...
Bon, Kriss n'est pas la femme qui aura le plus crevé de faim depuis le début de la quarantaine, mais c'est un détail sur lequel elle fait l'impasse et continue dans son idée. "La chine... ça peut être cool ouais. Mais tu t'es jamais demandé, toi, si on était les seuls...? J'veux dire, le Serenity est bien venu de quelque part, la maladie aussi... Comment savoir si c'est pas pareil ailleurs?

Elle voulait pas y penser au départ, mais l'idée a fait son chemin et a fini par semer un doute pervers. Et si c'était le monde entier qui était concerné? Même un seul continent, ça foutrait un bordel monstre... Un frisson lui traverse le dos, elle secoue la tête. Elle s'en veut un peu d'avoir posé la question, mais fallait qu'elle prenne l'avis de quelqu'un d'autre.
Si un jour elle doit quitter cet enfer pour le retrouver chez elle... Même sa foi de survivante née est pas sûre de vouloir affronter ça...

Elle finit par s'en griller une pour se détendre et tend ce qui reste de son paquet -deux clopes- à Zachary. Faudra vraiment qu'elle se trouve une recharge...

- Désolée, c'est pas franchement le couplet qu'on a besoin de se fader en ce moment... Si je pouvais voyager... Ouais, je rentrerai chez moi. Je rendrai ma plaque -je pense pas pouvoir être flic à nouveau- et je me mettrai à mon compte. Comme romancière tiens! Ou comme prof de tir.

Si Kriss a le goût de la lecture, vu sa dégaine et son vocabulaire, l'idée n'étonne pas pour rien, et celle de la voir romancière aurait de quoi donner le fou-rire à pas mal de monde. Le tir par contre... La rouquine était réellement douée pour faire un carton. Mais rien ne promettait qu'elle aurait encore envie de tenir une arme à feu...
Elle ne parle pas non plus de proches à retrouver, tire une latte de fumée -et tousse un peu. Saloperie de blessure!

- J'crois que je ne voyagerai plus. Faut voir ma bonne fortune avec les voyages internationaux...


Elle était venue sur l'île en voyage de noces après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:27

Le Maître du Destin

Ah, la question que tout survivant se posait tomba. Zachary devait sans doute être le seul à pouvoir y répondre, bien qu'en général, ça ne rassurait pas les gens qui étaient mis au courant. Il haussa les épaules. Pour éluder la question, d'abord. Il ne faisait jamais bon de savoir qu'on risquait de rester sur cette île pour toujours. Il la laissa divaguer, parler de ses propres projets de voyage, tout en fumant la cigarette qu'il lui avait tendue.

Il rigole brièvement quand elle parle d'être romancière. Une carrière qu'il n'aurait pas imaginée pour la flamboyante rouquine ! Son propre sourire le surprend, alors qu'il se sent de plus en plus à l'aise avec elle. Mais l'ambiance retombe à plat, et il se surprend à grimacer. Il est temps de la dire, cette vérité.

- Tu sais, on ne pourra jamais la quitter, cette île. Même si on arrivait à buter tous les Marcheurs, on sera tous potentiellement porteurs du virus, donc des dangers possibles. Mais si ça peut te rassurer, je pense qu'on est seuls à connaître cette situation.



Sa clope était déjà finie. Il l'écrasa à même le sol avant de lancer le mégot plus loin. D'un sac, il sortit une bouteille d'eau - il aurait tué pour de l'alcool - et y but longuement. Inutile de trop faire mariner Kriss :

- Je te rappelle que j'étais sur le Serenity. J'étais là quand ça a commencé. Qu'on a tous voulu fuir pour notre survie. Il s'est déroulé quelques jours où il a fallu survivre sur un bateau infesté de zombies, et ce n'était pas de la tarte... Au tout début, je me suis enfermé avec un gars au teint livide, il arrêtait pas de dire que ça n'aurait jamais du se passer, que ce n'était pas normal. En le secouant un peu, il a fini par reprendre ses esprits, et s'est enfui. Je l'ai suivi, je l'ai entendu au téléphone baragouiner que le virus s'était échappé. Que le bateau était à la dérive. Qu'il fallait que son interlocuteur fasse quelque chose. Puis il s'est fait bouffer en direct. Plus tard, j'ai pu accéder à un canot de sauvetage et me faire la malle...


C'était quelque chose dont il était assez peu fier. Il avait survécu, c'est vrai. Sa fiancée avait fait descendre le canot, il avait sauté dedans. Elle aurait du le suivre, mais elle s'est faite attraper à ce moment là. Il a tendu la main pour la tirer à lui, et sa bague lui a glissé entre les doigts. Et c'est là qu'il a été mordu.

Zachary frissonne au souvenir de l'attente de son agonie, du délire à cause de la perte de sang, et des deux jours où il a laissé son embarcation le préserver de ce qui se passait sur l'île. Mais l'attente, bon sang. Se savoir condamné, craindre de se sentir partir... Et le sauvetage.

Il ne parlerait pas de la plateforme à Kriss. Il l'aimait bien, il lui faisait un peu confiance, mais... Il ne mettrait pas ses compagnons en danger.

- On finira par venir à bout de cette vermine. Et on pourra peut-être reconstruire un semblant de civilisation ici, en autochtones. On sait jamais de quoi demain est fait, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:27

Kriss Theron

Penser à ailleurs l'avait aidée à tenir depuis le début. Le couplet de Zach ne l'enchanta donc pas franchement. Elle dit rien, mais ses épaules se voûtent un peu. Pas qu'elle s'y attendait pas du tout hein... Mais sans doutes qu'elle préférait ne pas savoir.

Elle soupire, regarde sa clope, tire une dernière latte -au point où elle en est, ça peut pas lui faire de mal!- et répond. Sans trop y croire.

- Et dans le cas d'un anti-virus? Si on part du principe que c'est réalisable, ça pourrait pas être notre billet-retour?


Même si la question mérite d'être posée, son flair de flic -ou son bon sens- lui souffle que si le continent est au courant du merdier de l'île, y avait de grands risques qu'on les laisse pas gentiment se tailler, vaccin ou pas... C'était pas le genre de crises sur lesquelles la sécurité pouvait déconner... Même elle si elle était de l'autre côté, elle donnerait pas une chance aux fuyards... Zachary a raison mais ça l'enchante pas franchement de le reconnaître.

Elle soupire. Et réfléchit à la suite des propos de son ami. Ca a l'air de l'avoir assombri d'en parler, elle lui tape amicalement l'épaule. C'est con comme geste ouais, mais là elle sait pas trop quoi dire ou faire, et c'est sa manière de lui faire savoir qu'elle est emmerdée pour lui.

L'instinct du limier reprend le dessus sur l'abattement quand elle décortique ses propos. "Le virus s'est échappé" hein... Oh, elle se doute que son copain a déjà eut tout le temps d'y penser, mais ça l'intrigue... Ça veut bien dire que cette merde vient d'ailleurs, et qu'à un moment donné, ceux qui l'ont créée et tenue en laisse en ont perdu le contrôle ou un truc comme ça. Ça pourrait vouloir dire aussi que la maladie s'est déclarée ailleurs et a fuité par le Serenity, mais ça ça la branche moins comme scénario. Peu probable: si le virus se baladait librement sur un autre point du globe, la quarantaine aurait été installée automatiquement... Elle a du mal à imaginer que le virus aurait pu se barrer comme ça... Non, la première version lui semble plus logique...

Mais n'importe comment, ça les avance pas beaucoup vu la situation... Autant mettre ça de côté pour le moment. Le vaccin c'est effectivement la priorité. Mais c'est pas hors sujet, parce que s'ils arrivent à savoir pourquoi et comment tout ça a commencé, ils trouveront peut-être comment ça peut être arrêté... L'espoir fait vivre comme on dit, et essayez de vivre avec des zombac' pour voir si vous en auriez pas un peu besoin!

- Reconstruire... Ouais. Mais il manque plein de trucs ici, usines, labo', même bêtement des fermes avec du bétail... Enfin, il paraît qu'il y en a vers l'extérieur de la ville, ça vaudrait le coup d'aller voir... Reconstruire, ça voudrait dire repartir de zéro...

... Et elle doutait que son boss soit du genre à renoncer au confort du 7 le jour où la pénurie serait générale. D'ailleurs, c'était intéressant comme question: que deviendraient les criminels quand il n'y aurait plus rien? Bon, c'était pas demain la veille, mais ça finirait bien par arriver...

La rouquine regarde déçue son mégot consumé et soupire. Un monde sans clopes, ce serait l'enfer sur terre! Cette idée la fait rire légèrement. Et elle retourne à la conversation.

- Tu crois que dans un monde en reconstruction on a besoin de romanciers?

C'est sa façon à elle de dire d'un ton léger qu'elle survivra avec ceux qui survivent, sans regarder quel camp ce sera. Elle veut un nouveau départ, rien de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:28

Le Maître du Destin

Le billet de retour... Zachary n'y croit pas une seconde. Il suffisait de voir comment les gens réagissaient à certaines épidémies bien moins graves pour la santé humaine... Non, il était persuadé qu'ils resteraient bloqués là jusqu'à leur dernier souffle. Et c'était pas très rose comme avenir... Aussi s'était-il contenté de hausser les épaules à la question de Kriss, histoire d'arrêter de remuer le couteau dans la plaie. Epaule qui se voit gratifiée d'une tape amicale de la part de la flamboyante rouquine. Zachary sursaute, et la dévisage, un peu surpris... Un peu méfiant... Mais il finit par avoir une ébauche de sourire crispé. On va dire que ça passe pour cette fois...

La voilà qui aborde le sujet de la reconstruction. Ca, il y a du travail à ce niveau là ! Une fois de plus, il hausse les épaules :

- Je pense qu'il y aurait moyen de cohabiter avec les zombies. Ils semblent pouvoir être contrôlés. Tu as déjà été à l'aéroport ? Ils agissent bizarrement, là-bas. Enfin, à ce qu'il parait.


Zachary remettait en doute tout ce que Elena pouvait lui raconter, surtout quand c'était trop exagéré...

- Et puis, tu as entendu parler de la folle de la Cathédrale ? Cette tarée s'entendrait bien avec les fermiers, tiens ! Elle fait sonner les cloches pour attirer - ouait, attirer - les Marcheurs. Elle leur sacrifie des gens qui lui déplaisent. Mais le son des cloches les attirent. Tu imagines ? On pourrait presque mettre au point un service de ravitaillement comme ça : attirer les zombies dans un sens, permettre à quelques survivants de bouger, ou leur apporter des rations...


Il grommela dans sa barbe. Ca aussi, c'était les paroles de Elena... La jeune fille avait un peu trop sympathisé avec les quelques pompiers restants dans la caserne, et qui servait visiblement de refuge de temps en temps...

- Tout ça, c'est un peu n'importe quoi...



Le voilà qu'il se mettait à parler tout seul. Zachary toussota pour se redonner un minimum de contenance :

- T'es bornée avec ton histoire de romancière, hein ? Mais pourquoi pas. J'aime pas trop les livres. Mais y'a des tas de gens qui en ont besoin pour s'évader. Ca pourrait être sympa, mais évite les romans d'horreur avec des zombies. T'as envie d'écrire quel genre d'histoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:28

Kriss Theron

La conversation est partie pour durer, mais ils ont pas grand chose d'autre à faire... Sa blessure guérit de jours en jours, mais ne lui permet pas encore de tenir une forme olympique: parler est donc la chose la plus constructive qu'elle ait sous la main. Ouais bon... une gourmande comme Kriss aurait bien pensé à d'autres trucs qu'un homme et une femme seuls auraient pu faire pour tuer le temps... Mais Zachary était particulier pour elle. Un peu comme Sean, en un sens. C'était le genre de cas qu'elle traiterait pas en quantité négligeable, le genre qu'elle avait envie de connaître un peu, -un peu, on parle de Kriss, pas franchement la personne la plus altruiste de l'île!-. Et elle est contente de partager des trucs avec lui, même si ces trucs tiennent dans des conversations déprimantes...
Faut bien en parler avec quelqu'un...

Il lui ruine un peu l'enthousiasme vu sa réaction quand elle parle de quitter l'île. Mouais, elle y croit pas des masses non plus hein, mais elle aurait bien voulu quand même un peu! Enfin, il a pas tort de ne pas laisser planer un espoir qui pourrait devenir malsain.
Quand il parle de cohabiter avec des zombies, elle le regarde, un sourcil levé. Il est sérieux?

- Tu crois vraiment qu'on peut faire bons voisins avec ces choses? Tant qu'il y aura des zombies, on sera tous menacés de contagion... Ouais, bon, peut-être pas toi, mais le reste de l'île en tout cas... Et même avec le vaccin, on garderait le risque de se faire bouffer...


Dans sa tête, le meilleur endroit pour les marcheurs, c'est six pieds sous terre avec une balle dans la tempe! L'idée de ces trucs apprivoisés lui tire une moue dubitative. Même Kriss a un minimum d'éthique par rapport à d'autres: à la base ces merdes étaient des gens. Sean en a fait parti et elle s'en rappelle...
L'histoire de la folle de la cathédrale par contre lui plaît, elle hoche la tête.

- C'est pas idiot...

Elle en oublierait presque que son job à elle, c'est justement de mettre la main sur les survivants et de les inviter poliment à rejoindre le Club! Pourtant, elle y pense pas pour le moment.
Ça plairait pas à sa patronne, ça c'est sûr! Mais bon, ce qui intéresse Kriss, comme depuis toujours c'est de garder son cul à l'abri. Le reste... ça la regarde pas. Ou alors juste ce qui est utile. Et faut bien avouer qu'envisager le futur,  c'est quand même vachement utile quand on a l'ambition de vivre vieux...

Zachary lui change les idées, l'accuse d'être bornée. Elle sourit, tire une clope et l'allume. Ce truc la tuera un jour si elle survit au reste, mais elle s'en fout.

- J'ai de la suite dans les idées plutôt. Ne sous-estime pas le poids de la lecture: regardes l'humeur des gens en ce moment, elle est lourde, à cran... En partie parce qu'ils ne décrochent jamais de la réalité. Ça se ressent moins au Club, et pas juste parce que les criminels bouffent à leur faim: il y a des distractions. Un gars qui va tirer un coup avec une prostituée ne pense plus à l'enfer de l'île. Un autre qui s'envoie un shoot du feu de Dieu lâche prise. Le problème de ces deux méthodes, c'est qu'elles n'agissent pas longtemps. Alors que la lecture...

Elle a un sourire en coin.

- La lecture c'est une parenthèse dans la réalité. Et c'est vachement utile dans un contexte comme le notre. Personne ne peut vivre normalement sans relâcher un peu la bride, et on a plus la télé pour s'abrutir devant la dernière série-fiction...

Un raisonnement qui se tenait. Elle avait déjà dû y réfléchir auparavant. Elle tire une latte de fumée, s'adosse au mur, soupir.

- Des romans. Des polars. Des réflexions peut-être aussi... J'ai pas défini de limites. Et toi? Tu ferais quoi dans notre nouvelle Marina Bay?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:28

Le Maître du Destin

Zachary lève un sourcil, surpris, pris au dépourvu. Pour la première fois, quelqu'un tente un semblant de boutade sur son immunité ? Il a déjà eu affaire aux envieux, aux inconscients, mais sûrement pas à une personne qui lui parle ainsi de l'impossibilité à ce qu'il soit contaminé ! Ça le ferait presque sourire.

Presque.

En attendant, elle n'a pas l'air de croire que la cohabitation soit possible. Lui non plus, n'y croit pas. Cette foutue gamine, Elena, semble trop prendre son utopie pour quelque chose de réalisable. Et Zachary trouve ça stupide. Il ne le sait pas, mais il pense la même chose que Kriss : tous ces zombies devraient être tués, et enterrés dans un charnier. Ou brulés, histoire de ne pas polluer la terre. Mais ce serait se montrer légèrement bipolaire que de lui avouer ça maintenant, hein ?

Avec une pointe d'envie, il la regarde allumer sa dernière cigarette, inspire la fumée qui lui parvient aux narines. Il hoche la tête, comme pour accepter son explication sur la lecture, et l'écriture. Non, lui, ce n'est vraiment pas son truc. Quand elle lui demande, donc, ce qu'il ferait dans une Marina Bay sans zombies, il hausse les épaules.

- Je sais pas.


Qu'est-ce que l'île pourrait lui apporter, même en des temps calmes ? Pour le moment, il tente de se concentrer sur ses recherches - du moins, il tente, malgré la présence de Kriss qui a tendance à trop le distraire.

Car plus les jours passent, et plus il se rend compte combien il peut être difficile de vivre au quotidien en tête à tête avec une femme comme Kriss. Il a beau se pencher sur ses bouquins quand elle se repose, il s'en retrouve régulièrement troublé. Allez, hauts les coeurs ! Dans quelques jours sans doute, il pourra la laisser se débrouiller. Lui retournera dans sa planque, et elle au Club.

Alors pourquoi se démène-t-il autant ? Il n'est pas amoureux, et au mieux, il voudrait juste coucher avec elle... Mais ça n'expliquerait pas pourquoi il s'entête à améliorer son quotidien à elle avant le sien. Il leur à même trouvé des clopes lors d'une sortie, et lui a fait un vrai lit - Kriss peut même avoir accès à un fauteuil pour lequel il a du trouver de nouveaux coussins. Leurs conversations sont vraiment intéressantes, et le poussent à croire en un avenir.

Aussi, plusieurs jours après qu'il lui ait posé la question, il revient sur ce sujet :

- Tu sais, on parlait de l'avenir, il y a quelques jours. Pour le moment, je me vois juste comme le remède qui peut aider tout le monde. Après ça... Je ne suis pas quelqu'un qui brille dans quoi que ce soit. Mais je me dis : pourquoi pas libraire ? Tu viendrais faire des dédicaces pour attirer ma clientèle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:28

Kriss Theron

C'est un peu con à dire, mais Kriss réalise que ce moment, là tout de suite... C'est ce qui se rapproche le plus de sa vie d'avant. Ouais bon, pas pour la blessure et la pénurie d'un peu tout, l'eau froide et les courts-jus, mais plutôt le fait de papoter de trucs aussi superficiels que "quoi faire plus tard". Même les zombies et comment survivre avec c'est devenu un sujet presque banal. Autant s'adapter avec ce qu'on a...

Et bordel, ça fait un bien fou de prendre un peu de recul! C'est pas un truc qu'elle peut faire très souvent, elle se le permet pas parce que ça remue des trucs qu'elle préfère oublier, et au Club, gamberger sur un avenir de plus de 24h c'est pas vraiment possible... C'est pas le temple des plaisirs immédiats pour rien. Et soyons honnête, elle n'a jamais craché sur le luxe et l'abondance du 7! Pas trop sur la drogue c'est vrai. Elle a un peu tâtonné mais c'est pas sa tasse de thé. Kriss est une nana qui aime trop garder le contrôle pour s'abandonner complètement avec un truc aussi imprévisible et aléatoire que la came. Se droguer, ça veut dire aussi s'en remettre aux autres, et elle a pas assez confiance en la faune locale pour ça. Même donne avec la bouteille, si elle n'a rien contre la picole, elle dépasse jamais ses limites.
Même si boire ça aide à ne pas penser...

Là, ça ne lui semble plus si terrible d'affronter ses pensées, même si elle en évite une partie quand même, tout ce qui concerne Sean-le-premier... Et la compagnie de Zachary lui tient les idées hors de l'eau.
Elle le voit loucher sur sa dernière clope, regarde la tige et la lui tend. Un truc qu'elle aurait pas fait avec n'importe qui, mais qui lui semble normal là tout de suite... C'est pas le premier truc qu'ils partagent après tout... Eh, je parle de la bouffe, n'ayez pas l'esprit si mal tourné!

C'est marrant quand même: n'importe qui aurait eu l'attitude de Zachary, elle aurait cherché l'arnaque. Bon, on peut pas dire qu'elle se pose pas la question de savoir ce qui le motive, mais dans une certaine mesure, elle a pas besoin de la réponse pour lui faire confiance, et ça, surtout venant d'elle, c'est pas banal!
Y a pas si longtemps qu'un connard de réfugié lui a valu une balle dans l'épaule! Et si elle le serre ce con-là, il a intérêt à avaler sa langue pour tenter un suicide propre et rapide, vu ce qu'elle lui réserve!
Une réaction vachement importante, certaines langues de pute diraient excessives... Fallait y être pour comprendre.
Et y a malheureusement un point commun entre ce salopard et Zachary: elle s'était fiée aux deux.
Pour le moment, les similitudes s'arrêtent là, et en elle-même, Kriss craint que l'histoire se répète, se méfie un peu, peut-être pas autant qu'elle voudrait.
Mais pourquoi elle lui fait confiance bordel? Il l'a sauvée, d'accord, mais ça veut pas dire qu'ils sont liés pour la vie! Et rien ne garantit que cette histoire ne se termine pas très mal finalement!
Alors quoi? Pourquoi est-ce qu'elle le sent bien ce gars-là? Elle a pas le béguin pour lui -c'est un beau mec, elle ne dira pas le contraire, et elle dirait pas non sur le principe à une petite sieste crapuleuse, mais l'intimité qu'ils pourraient avoir s'arrête là-.
Elle ne met pas le doigt sur ce foutu "pourquoi" et quelque part ça l'énerve! Son instinct de limier lui dit de rester en alerte, que rien n'est jamais gagné avec personne, que les coups les plus radicaux tombent là où on le les attend pas.

Et pourtant, là elle s'en remet à lui. Beaucoup. Plus qu'elle l'aurait fait avec quiconque.
Ce serait ça, alors, l'effet de l'amitié...?

Plus le temps passe, plus elle a les idées claires et plus elle cogite. Le truc, c'est qu'elle cogite sur des sujets auxquels elle pense pas forcément d'habitude... Marrant comme quand on sort d'un contexte habituel, on perd certaines barrières...
Elle pense au passé, à l'avenir, à Zach et à cette relation déroutante, à des projets qu'elle avait abandonné avant cette convalescence forcée.
Et quand il revient lui parler de l'avenir, elle l'écoute avec attention. Au Club, si on lui avait tenu ce discours, elle aurait haussé les épaules avec un "ça te regarde".
Là, elle réfléchit à ce qu'il lui a dit.

- Tu dis que tu ne brilles pas pour grand chose, mais c'est peut-être parce que t'as pas eu l'occasion de te découvrir un talent ou une passion en particulier...


Elle semble penser sérieusement ce qu'elle vient de dire. Zachary est intelligent, débrouillard et tenace, ce serait bien le diable qu'il n'ait pas un talent pour quelque chose!
Le sujet de la librairie la fait sourire et elle hoche la tête.

- Ah ah, c'est une bonne idée! Je te laisserais même l'exclusivité!

L'image qui vint s'imposer à son esprit était presque comique, lui tenant la caisse d'une petite échoppe, elle assise à une table couverte de bouquins, armée d'un stylo bille face à une file de clients. Vu d'ici ça avait l'air d'une fiction, mais elle se surprit à se sentir motivée à la réaliser.

Avec un grand sérieux, elle le fixe un moment, puis lui lance d'un ton pince-sans-rire.

- J'ai intérêt à tout faire pour garder mon manager en vie hein, alors n'oublie pas que si tu ne crains rien à être mordu, t'es pas à l'épreuve des balles...

C'est une inquiétude réelle qui se lit dans ses yeux pendant les quelques secondes où elle le regarde, avant d'admirer intensément le plafond. Elle, elle le couvrira. Ça demande d'écorner sa loyauté envers Madame, mais c'est le moins qu'elle doive à Zach... En tout cas c'est comme ça qu'elle voit les choses. Elle veillera à ce qu'il reste en vie et en sécurité, autant qu'elle le pourra.
Mais elle est pas sûre de pouvoir le protéger de tous les autres, indépendants ou criminels qu'elle verrait pas venir. Dans peu de temps, chacun suivra sa route, lui avec ses recherches, elle au Club. Dire qu'elle était très pressée y a pas si longtemps que ce jour arrive... Elle l'est beaucoup moins maintenant.

Mais c'est inévitable, elle peut pas le suivre, et lui non plus, c'était le jeu dès le départ... Elle soupire et se redresse.

- Ce que je veux dire c'est... Fais gaffe à toi, Zach...


La sincérité de son angoisse est palpable, et ça l'emmerde d'ailleurs d'être aussi transparente. Elle tousse légèrement pour cacher son malaise et change de sujet.

- Par contre, question baraque, après ces mois à éviter les fenêtres, je sais pas toi, mais je crois que je prendrai une maison plein sud sur la côte! Avec un bon système d'alarme...


Bon, la feinte est approximative mais à vif, elle a pas trouvé d'autres sujets. Elle espère que Zach acceptera de suivre ce nouveau fil qu'elle lui tend.

- On pourra jamais plus vivre exactement comme avant, je pense que même quand tout sera fini, il en restera quelque chose. Pour moi, c'est la peur des fenêtres...

C'est par une baie vitrée qu'est rentré le marcheur qui avait mordu Sean-le-premier, une scène qu'elle revit en souvenir régulièrement la nuit. Même si tout ça s'arrêtait demain... Est-ce qu'elle pourrait dormir tranquille à présent dans une maison qui ne soit pas barricadée?
Personne n'avait prévu l'invasion. Qui l'aurait pu?
Alors pouvait prévoir l'avenir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:28

Le Maître du Destin

Zachary sourit. Fait rarissime pour être signalé. Mais Kriss venait de réussir cet exploit de le faire sourire spontanément, et de manière tout à fait honnête. Mais ce sourire ne dura pas éternellement, tandis que les paroles de Kriss le prennent au dépourvu. Elle, la criminelle à la botte de Madame, voulait le protéger, lui ? Bizarrement, il ne pensa pas qu'elle le faisait par intérêt, ni pour l'intérêt de sa patronne. Si Zachary avait conscience de son importance, pour une fois, il eut l'impression que quelqu'un se souciait de lui, de la personne qu'il était. C'était déstabilisant. Zachary ouvrit la bouche. Mais pour dire quoi ? Qu'il était invincible ? Qu'il ne risquait pas de se prendre une balle, dans son super abri imprenable ? Qu'il détestait être appelé Zach - bon sang, s'il avait un prénom, c'était pas pour qu'il soit diminué ?

Kriss tousse, et il l'imite, tout simplement. A croire que ce n'est pas dans leur nature de réagir comme ils le faisaient actuellement. Il se contente de hocher la tête et de rebondir sur ce qu'elle dit :

- Tu m'étonnes. Moi c'est pas tant les fenêtres, mais l'île elle-même... Je crois qu'il faudra que j'habite loin du bord de mer. Je crois que je me plairai dans la campagne, et je courrai pendant des heures. Pour le moment, je reste cloitré par obligation, mais je crois que quand on retrouvera notre liberté de mouvement, je ne pourrai plus tenir en place. Parlant d'exercices...

Une pensée pas très catholique lui traversa l'esprit, même si ce n'était pas ce à quoi il avait voulu penser en premier.

- Tu sais que j'ai été prof de sport ? (Il se leva) Pour le moment, ta seule activité sportive consiste à te lever pour aller aux toilettes. Mais il faut habituer ton dos à bouger, à nouveau. Je ne suis pas sure que tu apprécierais de rester inactive plus longtemps que nécessaire, n'est-ce pas ? Allez, essaye de te lever seule, et prend le temps qu'il faut. Et un bon conseil : n'essaye pas de jouer à la plus forte. Ne force pas. Le but n'est pas d'avoir mal, mais de voir où tu as mal, et quels mouvements tu ne peux pas faire pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:29

Kriss Theron

Le tour gênant de la conversation est passée. Quelque part, Kriss sait pas trop elle-même pourquoi c'était si important pour elle de lui avoir dit ça...
Vu la gêne qui va avec cette idée, elle préfère ne pas retourner le couteau dans la plaie, s'accroche au tour que prend la conversation. L'écoute, le regard vague. Courir, sans craindre les mauvaises surprises... L'idée lui plaît.
C'est un peu bizarre à dire, elle pige à cette minute que ce qui lui manque, c'est la vie d'une ville. les klaxons, les sirènes, les voitures, les commerces, la foule, les pubs, les cafés... Tout ces trucs auxquels elle faisait jamais gaffe mais qui ont l'air si rassurants maintenant...
Pourtant, elle dit rien. S'ils restent entre eux, y a peu de chances qu'ils retrouvent la moitié de leur vie d'avant, autant se faire à l'idée...

Et Zachary enchaîne sur un sujet qu'elle attend pas vraiment. Lui, prof de sport? Elle hausse un sourcil, sans commentaire. Marrant, elle l'aurait pas forcément vu là dedans...
En y repensant, elle se dit qu'elle en sait finalement peu sur lui, mais là toute de suite c'est pas la question.
Il lui propose de se lever pour s'entraîner. Bon, c'est pas un programme qui la fait sauter de joie, mais la convalescence forcée c'est vraiment pas son truc! Même si pour le coup, elle aurait pu tomber plus mal!

Bref, elle se fait pas prier pour tenter sa chance et se redresse doucement -et douloureusement-. Y a la blessure, mais pas que, elle est ankylosée de ne pas bouger assez. Elle prend le temps qu'il faut, se relève. C'est maladroit et assez raide, mais elle y arrive, en s'appuyant sur les meubles.
Bon, question équilibre, elle a connu mieux, mais si Kriss avait été une petite nature, elle aurait pas fait flic. Elle est pâle et on sent bien qu'une pichenette suffirait à la foutre par terre, mais elle tient à rester debout. Un regard vers Zach, un sourire un peu bravache -mais un peu vacillant aussi-

- Oh fais pas cette tête, j'ai connu pire tu sais! Chuis comme les chats, j'ai neuf vies, et tu m'en a épargné une...
Et donc prof? T'as un exercice à me proposer?


La question est pourtant pas tendancieuse, mais elle pique un fard en réalisant un possible double sens.
Eh ben le Club t'auras laissé quelque chose ma fille! Intérieurement ça la fait sourire et ça la gêne un peu aussi.
Bizarre ça, quand on connaît Kriss, qui n'est pas trop du genre prude...
Pour changer la donne, elle prend l'initiative de faire quelques pas vers son ami. C'est hésitant, mais son équilibre s'affirme un peu, et donne moins une démarche de caneton ivre.
Sauf que, allez savoir pourquoi ce genre de trucs arrive toujours quand on y tient pas, sa blessure revient lui transmettre ses bonnes pensées en lui embrouillant un peu les sens quand elle franchit la distance qui la sépare de Zach. Le vertige sur l'instant la secoue, elle se sent tomber, se rattrape à lui...
Et baisse les yeux.

- Excuses-moi...


C'est plus la grande gueule de la ferme, fière et sûre d'elle, limite orgueilleuse -ouais, on oublie "limite"...- forte et vive. C'est pourtant bien la même Kriss, mais sans le masque de l'agent de choc à toute épreuves. Là c'est une femme troublée qui cherche l'attitude qu'elle doit avoir...
Elle hésite, relève les yeux vers lui, le fixe un moment, tiraillée entre l'envie de fuir, de se dégager, et... autre chose. Un truc plus fort, qui prend le pas sur le réflexe de recul, qui la pousse vers lui...
Elle se fige à quelques centimètres du visage de Zachary, en plein dilemme.
S'il la repousse. Ça lui est pas égale et ça c'est nouveau. Kriss et le hommes c'est toute une histoires, entre les conquêtes faciles et les plans manqués. Elle s'est jamais formalisé, c'était que des trucs de passage, des petits plus récréatifs...
Mais là, elle a la trouille, une frousse réelle qu'il lui tourne le dos, et ça la paralyse. Oh, c'est pas de l'amour, mais c'est pas "rien" non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:29

Le Maître du Destin

Zachary observa Kriss se relever, sans aucune arrière pensée. Vraiment. Il l'observait non pour le plaisir de la reluquer, mais pour voir où elle coinçait. Il avait vraiment envie de l'aider. Après tout, sur la station pétrolière, il n'avait jamais éprouvé le moindre besoin primaire et animal de certains de ses compagnons d'infortune. Alors pourquoi les gestes et les mots de Kriss le mettaient parfois si mal à l'aise - dans le sens qu'il se sentait vraiment sur le point de devenir un animal seulement guidé par ses pulsions ?

Et pire que tout : la voir rougir la rendait plus belle encore. Zachary resta de glace, en apparence, et serrait les dents. Allez, hauts-les-coeurs ! Elle semblait se débrouiller ! Elle peut faire quelques pas toute seule, et si jamais elle se cassait la figure, elle ne se ferait pas si mal. Il décida d'aller faire un café, ça l'éloignerait, ça lui changerait les idées. Mais Kriss lui tomba dans les bras, quand il eut à peine esquissé un mouvement. Il ne pouvait pas la laisser tomber, non plus, ce n'était pas très... sympa.

Ok, Zachary n'était pas sympa en temps normal. Il ferme les yeux, compte jusqu'à dix mentalement, avant d'oser baisser les yeux sur elle. Elle qui le regarde en retour. Leurs souffles qui se croisent, ses lèvres si proches - trop proches. Et ses foutues formes trop tendres sous ses mains. Zachary reste paralysé, déglutit, inspire profondément et referme les yeux :

- Putain, Kriss, je suis pas de marbre. Et t'es pas une catin. Mais admet quand même que là... Si tu te bouges pas tout de suite, je ne réponds plus de rien... Même si ce serait profondément salaud que j'abuse de ta faiblesse.

Que de finesse et de poésie dans ce qu'il dit ! Il s'en ficherait des baffes, presque. Mais quand il rouvre les yeux, elle est toujours là. Elle a à peine frémit entre ses bras. Alors Zachary l'aide à se redresser un peu, sans la brusquer et murmure :

- Tu sais que ce genre de scène n'arrive que dans des livres ou des films...


Et il colla ses lèvres contre les siennes, sans autre forme de procès. Le café attendra. Il la soulève par les hanches, la fait tourner pour l'asseoir sur la grande table qui est là, afin que ses jambes ne se dérobent pas sous elle. Ses doigts se crispèrent brièvement, comme s'il voulait les empêcher de bouger de là où ils étaient. Au lieu de cela, après une brève hésitation, ses mains glissèrent sous la chemise de Kriss, ses lèvres dans son cou, où il murmura :

- Si tu veux que j'arrête, c'est maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   Mar 28 Oct - 14:29

Kriss Theron

En temps normal, la réaction de Zach aurait connu comme réaction, le rire, une baffe, ou les deux. Après tout, ce n'était pas parce qu'elle avait la cuisse légère qu'elle avait peu d'amour propre -sans rancune pour les catins qu'elle commence à bien connaître-. Là, elle hésite juste entre deux réactions, balancer un caustique "qui te dit que ce n'est pas moi qui vais abuser de la situation?" ou un "surtout, ne te gêne pas pour moi!" un peu plus franc...
Eh ouais, même elle elle se trouve tarte face à la situation, à être incapable de savoir comment réagir! Une belle revanche pour tous les couples timides qu'elle aura souvent moqué sans vergogne ces dernières années!

Là, elle se contente de le regarder comme si elle le voyait pour la première fois. Y a un sérieux étonnant dans son regard, accompagné d'un joli mélange de crainte, d'envie et de doutes. Bordel, c'est pas son genre d'avoir des lubies -c'est une lubie?-
D'un autre côté, c'est pas son genre de chercher à tout intellectualiser non plus, et quand Zachary l'embrasse, elle y répond, loin de le repousser.
Bah, ce qui ne fait pas de mal ne peut que faire du bien...

C'est vrai que ce genre de scène n'arrive qu'au cinéma. Ça la ferait rire si elle n'était pas à ce point dedans... Là, elle suit juste son instinct, et ce lascar la pousse dans les bras de Zach.
Pourquoi arrêter? Elle se voit pas comme une godiche en détresse là, elle serait plutôt consentante!
En fait, elle en a autant envie que lui, même si elle est pas prête de le lui dire! C'est un sourire explicite qui répond à Zachary: c'est pas elle qui lui dira d'arrêter...

Elle est reconnaissante qu'il ait eut le bon sens de la mettre en appui sur la table -c'est plus pratique pour eux deux- et profite de ne pas devoir se concentrer pour rester debout, pour explorer un peu ce territoire ami. Hum, pas mal... Elle aime ce que ses mains baladeuses lui renvoient quand elle parcourt les reins, les hanches, s'attarde un peu sur les fesses bien sculptées de monsieur... Au Club, il aurait eut un succès fou!
Mais c'est pas forcément une pensée réjouissante et son cerveau bloqué au stade primale, la pensée s'efface comme elle est venue, chassée par une autre bien plus rigolote: qu'est-ce qu'il y a sous cette chemise? Après tout, son ami a commencé à explorer sous ses propres nippes et elle adore! Suffit de voir son regard briller et se joues s'échauffer pour le comprendre! Elle irait même l'encourager en se tendant à sa rencontre et en gloussant de contentement.
Mais Kriss est pas du style à faire l'étoile de mer en attendant que ça se passe, pour les friponneries, c'est plus marrant de jouer à deux!
Elle s'affaire méticuleusement à déboutonner cette chemise encombrante pour s'offrir une plus grande marge de manœuvre. Avec un autre mec, elle aurait surtout évalué la marchandise.
Avec Zachary, elle veut faire les choses bien. Pas un coup vite fait, il mérite mieux.
C'est son ami. Ouais, c'est une conception un peu étrange de l'amitié, mais côté bizarreries sur la semaine, ils sont plus à ça près hein...

Entre deux câlineries, elle revient chercher ses lèvres. Elle tient peut-être pas très bien debout, mais elle sait ce qu'elle veut! Bon, dans un coin de sa tête, elle colle un post-it "mettre la situation au clair après" au cas où... Ce serait trop con que cette aventure jette un froid entre eux hein... Elle l'aime bien Zachary. C'est d'ailleurs un peu un problème, mais c'est pas encore à l'ordre du jour!
Elle le redessine, de deux mains expertes, penchée contre lui, presse sa lourde poitrine contre le torse de son très future-proche amant, lui sourit, son visage frôlant le sien.

- Dis-moi si toi tu veux arrêter avant que ça n'aille trop loin...


C'est un peu de la provocation, mais pas complètement. Elle respecte Zachary, aussi bizarre que ça puisse paraître venant d'une nombriliste comme Kriss. Et ça lui ferait mal qu'il la méprise, qu'il se braque ou Dieu sait quoi d'autre...
Autant jouer la communication... Même si la main qu'elle glisse sous la ceinture de son ami en direction de sa fesse droite est une invitation plutôt limpide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Zachary/Kriss]Good to be alive   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Zachary/Kriss]Good to be alive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dagues Kriss Toubal
» [EDH] Wrexial, UB contrôle good stuff
» Good english / german news radio for podcast
» Dead or Alive 2 Millenium (Smiletkidi)
» TURBO MOMIES / MUMMIES ALIVE ! (Kenner) 1997-1998

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A la croisée des chemins :: Salons publics :: Marina Bay-
Sauter vers: