A la croisée des chemins

Forum privé de sauvegarde de jeux, sujets et fiche de personnage!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 New direction [Daphne/Mao-Li]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 32

MessageSujet: New direction [Daphne/Mao-Li]   Mar 28 Oct - 14:20

Mao-Li Yuang

Cela faisait à présent deux semaines qu'elle était revenue chez les Gémeaux avec Emma, et un gros sentiment de honte mêlé de reconnaissance à l'égard de Daphne. Sans les dispositions prises par la chef de refuge, elle aurait été dans une posture des plus précaires. Sans doutes aurait-elle survécu à la naissance de sa fille, mais quelles forces lui seraient restées pour assurer la protection du fort?

Les équipes de volontaires avaient assuré leur sécurité tout au long de son rétablissement et des premières semaines de sa fille.
Mao-Li se sentait redevable envers le groupe, et terriblement fautive. Elle avait été la cause de bien des tourments pour eux et cela la minait plus qu'elle n'aurait pu s'y attendre. Elle s'était découvert une amitié sincère pour Daphne, un sentiment qui n'avait cessé de croître au fil du temps et des soins que la dirigeante leur avait prodiguées à Emma et elle.

Elle avait envers Daphne et envers le groupe une dette qu'elle n'était pas certaine de pouvoir rembourser un jour.

Le retour au refuge fut une expérience longue, inquiétante et éreintante sur le plan nerveux. Cependant, à peine eut-elle mit un pied en ce lieu familier qu'elle eut la sensation de rentrer chez elle.

Un foyer ce ne sont pas des murs, ce sont des personnes
lui avait un jour dit Meï.

Tout le monde te trahira un jour ou l'autre, n'accorde jamais ta confiance à quiconque susurrait encore Ryan à son esprit. Ultime bastion de sa méfiance, les préceptes de son ancien compagnon lui revenaient de temps à autre.
Jusqu'à présent, la vie auprès d'autres humains était une aventure qui ne s'était toujours soldée que par des larmes et des blessures, voir des morts.

Ne pouvait-elle rien y changer? Elle était trop rationnelle pour accorder crédit à ce genre de superstitions de bonne femme!

Elle passa quelques jours à peser le pour et le contre des différents projets qui lui venaient, et tout en veillant sur Emma évaluait la meilleure manière de se rendre utile à l'égard du groupe, tout en gardant la réserve nécessaire pour ne pas s'exposer plus que de raison.
Il lui arrivait de regretter l'époque où elle avait fermé son cœur et son esprit aux autres. La vie était plus simple sans l'influence des sentiments... A ceci près que ce n'était pas une vie.

En dépit des turpitudes de ses débats intérieurs, elle avait fini par prendre une résolution.
Après quelques jours, elle vint trouver Daphne, cherchant à se donner la meilleure contenance possible. En présence de cette femme, Mao-Li se sentait étrangement en infériorité bien que ne l'ayant jamais admit.

- J'ai entendu parler de la rumeur avançant qu'une partie des réfugiés veulent attaquer le Club pour récupérer une prisonnière. Et je veux y apporter mon aide. Non, pas sur le terrain, mais au niveau des préparatifs: j'ai passé un peu de temps au Club, je le connais au moins en partie et je devrais être capable d'en dessiner des plans. Je pense aussi pouvoir me rendre utile sur d'autres points... S'il te plaît Daphne. C'est important pour moi de vous soutenir à mon tour. Toi et les tiens avez plus fait pour moi en l'espace de quelques semaines que bien des proches en une vie...

Elle avait l'air décidée, et l'importance de cette requête vibrait dans sa voix autant que dans son regard.
Elle avait juré de les protéger. Elle le ferait, même à distance si nécessaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: New direction [Daphne/Mao-Li]   Mar 28 Oct - 14:20

Le Maître du Destin

Emma était née il y a quelques semaines, et Mao-Li se remettait lentement mais sûrement de son accouchement. Daphne avait été la première surprise par l'entrain de plusieurs Réfugiés à venir habiter dans cet endroit. Pas seulement de vaillants guerriers déterminés à protéger une des leurs : quelques personnes qui ne sortaient que lors des changements d'abris s'étaient aussi portés volontaires pour veiller sur la mère et son enfant. Il y avait des femmes qui cousaient et tricotaient à longueur de journée des habits pour la petite Emma, et en grande quantité pour être sûre que ce petit bout ait toujours chaud.

Bien entendu, les Marcheurs avaient tenus le siège, cherchant à entrer dans le bâtiment d'où résonnaient des cris réguliers. C'étaient des moments terrifiants, à croire qu'ils étaient à chaque fois un peu plus féroces et avides. Puis l'immeuble s'était vidé, petit à petit, tandis que l'on nécessitait de moins en moins de protection, et qu'on réfléchissait au prochain endroit où on les enverrait. Car il y avait une certitude : pour quelques mois encore, il faudrait mettre Mao-Li et Emma dans un endroit inaccessible aux Marcheurs ! Alors bien entendu, la première pensée fut de les envoyer à la Bulle, le restaurant français - mais il y avait pas mal de désavantages à les mener là bas : tout le monde n'aimait pas les enfants, et ne supporterait pas les cris réguliers d'un bébé. L'idée évoluant, l'endroit fut gardé, et la composition des Refuges fut revue : ainsi, le nouveau groupe des Gémeaux accueillit davantage d'enfants, de familles plus ou moins recomposées, en plus de ses messagers et autres gestionnaires. En tout cas, dès que Mao-Li avait pu se déplacer, le groupe avait bougé.

Ce fut une véritable épreuve, mais leur nouvel abri offrait une vue presque agréable sur toute l'île. A cette hauteur, on ne voyait pas les Marcheurs en contrebas, on ne les entendait quasiment pas. Et puis on pouvait deviné le lever et le coucher du soleil derrière la brume, parfois. L'endroit avait du être beau à une époque, mais le brouillard environnant le rendait un peu glauque. Les stores était régulièrement baissés, mais l'air était frais, et on pouvait y cuisiner.

Daphne ne fut donc pas surprise de voir Mao débarquer près d'elle dès ses marques prises, et lui demander de faire partie d'une expédition. Qui avait pu lui en parler, même à demi mots ?! Son regard colérique dévisagea chaque personne environnante, et vu la façon dont certains enfants se cachaient, elle ne pouvait que les soupçonner. Après tout, ils avaient été consigné à la mise en place des boîtes de premier soins, et ça les avait occupés un bon moment. C'était le but. Daphne soupira.

- Tu ne peux pas rester tranquille, hein ? Soit. Le plan pourrait être utile, même si je doute que cette foutue galloise en prenne compte.

Daphne ne portait pas Tish dans son coeur. La journaliste était un peu trop idéaliste et impulsive, sans parler du charisme qui poussait les gens à adhérer à ses idées. Stupide galloise, oui, c'était son expression favorite ! La jeune femme haussa les épaules.

- Pour tout ce qui est logistique, on s'en charge. On a des couturiers qui se sont chargés de renforcer les sacs à dos qui seront utilisés - je suppose que tu ne veux pas te coller à la couture, hein ? Note moi sur une feuille tout ce qui pourra servir à l'équipe qui partira là-bas : par exemple, où se trouve la salle de striptease depuis l'entrée principale, il semblerait que leur sauterie aura lieu là bas. Et où Madame garderait la chienne que cette stupide galloise veut sauver.

Kalena Larkins ! La traitresse ! Celle la non plus, Daphne ne l'aimait pas. Pas étonnant qu'elle et Tish aient été amies tant elles se ressemblaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: New direction [Daphne/Mao-Li]   Mar 28 Oct - 14:20

Mao-Li Yuang

Un sentiment étrange parcourait Mao-Li à chaque fois qu'elle sentait peser sur elle le regard des autres réfugiés. Elle n'était plus la tueuse échappée du 7 mais la mère d'Emma, la femme qui avait donné naissance à la dernière fillette conçue sur l'île depuis le début de l'infection. Et le statut était aussi flatteur que perturbant. Pour une femme qui n'aimait pas attirer l'attention, sentir cette "distinction" était déstabilisant, et elle n'existait plus qu'à travers son statut de mère, bien que de ce point de vue-là, elle en était plutôt heureuse. On oubliait ses fautes passées, on lui permettait de prendre un nouveau départ...
Ce qu'elle appréciait un peu moins, c'était la sensation de partager Emma avec les Gémeaux. Un relent de possessivité en elle vivait mal toute l'attention portée sur son bébé, et éveillait en elle la crainte primale qu'on l'en prive... Toutefois, elle n'avait jamais exprimé quoi que ce fut allant dans ce sens.

Elle aurait préféré un tête à tête avec Daphne lorsqu'elle sentit la chef de refuge fustiger ses subordonnés de l'avoir renseignée sur la rébellion, une vague culpabilité lui nouant la gorge. Cependant, elle ne recula pas, le regard franc et clair.

- Je pourrais rester tranquille, mais cela ne rapporterait rien à personne répondit-elle d'une voix douce.

L'inimitié de Daphne pour miss Jones n'était pas un secret au sein des Gémeaux, et Mao-Li arrivait à imaginer vaguement la situation vue des deux côtés. Daphne témoignait de la colère très facilement lorsqu'elle n'avait pas le contrôle d'une situation, elle était bien placée pour s'en être aperçue... Et Tish était manifestement la moins prévisible des Gémeaux. D'une autre côté, elle avait croisé la galloise à quelques reprises et s'était prise de l'envie de croire en elle. Tish était son vivant contraire: passionnée, exaltée, sociable, et portée à prendre tous les risques pour les autres. Toute sa vie, Mao-Li s'était battue pour elle-même et sa famille, sans élargir le cercle. Et elle admirait cette attitude sans vraiment arriver à la mimer.
Pas étonnant que Daphne et Tish se comprennent si peu, lorsque l'on comparait leurs caractères... Mao-Li regrettait tout de même les tensions entre elles, ayant estimé leurs potentiels respectifs. Ensemble, ces deux-là auraient pu faire tant de grandes choses avec un  minimum de bonne volonté...

Cependant, lorsque Daphne aborda la couture, elle secoua la tête.

- Je sais coudre. Je peux aider là aussi.

En guise d'explication, elle ajouta

- Lorsque l'on vit longtemps seul, on finit par maîtriser plusieurs bases utiles.

Certes, la couture comme un certain nombre de travaux qualifiés de "féminin" éveillaient en elle un intérêt très relatif, mais s'ils lui permettaient de se rendre utile, rien n'était négligeable.
Elle en revint toutefois à la requête de Daphne, hochant la tête et plissant les yeux en se concentrant pour se remémorer la configuration du 7CC.
Elle fut surprise du langage de Daphne à l'égard de Kalena Larkins. Mao-Li ne la connaissait que par rumeurs. La femme qui était soupçonnée d'avoir trahi les réfugiés, une thèse que réfutait farouchement la journaliste...
Et l'avis de la sino-française sur la question était simple: coupable ou non de ce qui lui était reprochée, Kalena méritait une chance. Elle-même avait eue le privilège de se voir accordé un deuxième essai, et ce qu'on aurait pu lui imputer n'était pourtant pas léger. Et tous les ennemis de Madame étaient des alliés en puissance. Si la sombre monarque avait fait emprisonné Kalena, leur entente -si tant est qu'il y en ai jamais eue- appartenait au passé.
Et le passé devait parfois être mis de côté.
Avec un sourire un peu triste, elle regarda Daphne sans détour.

- C'est pourtant toi qui m'a apprit que les réfugiés ne laissaient personne derrière eux. Et à notre première rencontre, j'étais largement aussi suspecte que miss Larkins...

Une petite part de Mao espérait que cette phase appartenait bien au passé, sans en être tout à fait convaincue. Cependant, elle ne quitta pas sa position.

- Je comprends cependant que cela t'inquiète... Et mon soutien t'es acquis, tu le sais. Quelque soit la manière, si je peux me révéler utile, je suis ton obligée...


Et pour quelqu'un de la trempe de Mao-Li, une dette avait plus de poids que n'importe quel serment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: New direction [Daphne/Mao-Li]   Mar 28 Oct - 14:21

Le Maître du Destin

Daphne nota mentalement les capacités de couture de Mao, mais préférait qu'elle soit utile ailleurs. Elle avait d'autres atouts dans sa manche après tout. Par contre, l'avis de la sino-française à propos de Kalena Larkins ne lui plut pas. Son regard se durcit :

- Non, les Réfugiés ne laissent pas les leurs derrière. Kalena a vendu le Refuge à Madame. Elle n'a plus fait partie des nôtres dès cet instant. Toi, tu nous as été recommandée par une personne digne de confiance. Et nous t'avons testée avant de te mêler aux autres. Alors s'il te plaît, ne te met pas dans le même panier que l'autre...

Daphne ravala l'insulte qui lui brûlait les lèvres et haussa les épaules.

- Pour le moment, j'aimerai que tu bosses avec Nathan, qui supervise les déplacements du groupe. Tu pourras sans doute faire un plan avec lui.

Daphne lui désigna un homme entouré de deux autres personnes, penchés sur une carte. Elle s'apprêtait à s'éloigner, mais s'arrêta pour ajouter :

- Ne défend pas Larkins. Tu ne lui trouveras pas beaucoup de partisans, ici. Nous formons un groupe soudé et uni. Elle a laissé certains des nôtres être blessés, torturés. Elle a sauvé Madame au lieu de s'en servir pour nous aider. Elle n'a aucune excuse.

Et Daphne s'éclipsa vers un autre groupe et prit le carnet qu'on lui tendait pour y lire une écriture en pattes de mouches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: New direction [Daphne/Mao-Li]   Mar 28 Oct - 14:21

Mao-Li Yuang

Pour avoir vécu une partie de son existence en tenant les sentiments à distance, Mao-Li avait conservé un certain détachement analytique des situations. Et la réaction de Daphne lui apprit au moins une chose: mieux valait ne pas pousser plus avant sur la question.
Pour autant, la Française n'était pas convaincue. Il y avait trop de colère, trop de partialité dans la voix de Daphne.
Elle-même avait changé. Et si sa protectrice l'avait connue deux ou trois ans plus tôt, elle l'aurait probablement jugée avec la même sévérité.
Mao avait fait pire que sauver Madame: elle tuait sur contrat, avec une froideur mécanique, sans s'interroger sur ses victimes. Même si elle choisissait les contrats qu'elle acceptait, même si elle avait un code, une éthique personnelle, elle avait vécu des années en tant qu'outil de mort.
Certes, cela restait difficile à imaginer lorsqu'on la considérait aujourd'hui, dans son statut de jeune mère et de réfugiée engagée. Mais cela la confortait dans l'idée qu'un virage à cent quatre vingt degrés était possible.

"Possible" ne signifiait pas "probable", mais l'asiatique voulait laisser à Larkins le bénéfice du doute, à défaut de la décréter coupable ou innocente. Après tout, miss Jones était insouciante, et un peu trop casse-cou à son goût, mais elle n'était pas sotte. Et si elle croyait sincèrement en la rédemption, voir en l'innocence de Kalena, cela valait aussi la peine d'être entendu.
Il fallait composer avec les deux sons de cloche.

Face à la réaction de Daphne, elle ne souffla pas un mot, conservant l'agaçante expression neutre derrière laquelle elle se retranchait lorsqu'elle ne voulait pas faire part de son avis, dans un sens ou dans l'autre. Daphne avait peut-être raison, et Mao-Li comprenait ce qui la motivait: c'était le même motif qui l'avait poussée à partir à sa recherche et à la protéger à la naissance d'Emma: sa dévotion envers le groupe qu'elle protégeait. Toutefois, il y avait rarement moins injuste qu'un jury populaire...

Mieux valait ne pas épiloguer sur la question.

- Bien, comme tu voudras approuva t-elle à la désignation de tâche que Daphne lui attribua. Malgré son statut de "civile" au sein du groupe, elle gardait une certaine raideur stricte et disciplinée, celle d'une femme appliquée qui ne relâche pas souvent son attention.
A la dernière phrase de la chef du refuge, elle acquiesça en silence, moins pour donner son assentiment à cette déclaration que pour attester qu'elle avait entendu et compris, selon son habitude. Les mois au contact des réfugiés l'avaient poussée à tenter d'être plus expressive, et la maternité l'y aidait grandement, mais il n'était pas rare qu'elle revienne à sa discrétion première.
Elle était préoccupée.

Si Daphne désapprouvait à ce point cette expédition, pourquoi y apportait-elle son soutient? Elle s'abstint de poser la question, mais devinait que les tensions risquaient de croître au fil du temps...

Elle avait délaissé cette conversation pour rejoindre le dénommé Nathan, et s'inviter dans le petit groupe avec ce qu'il fallait de formalité.

-Daphne m'envoie pour vous aider à déterminer une carte. Ayant résidé au Club, je garde quelque souvenirs de la structure des lieux...

Elle n'aimait pas évoquer cet épisode, particulièrement auprès des autres réfugiés. Cela ne faisait que rappeler qu'elle aussi était un loup en repentir, et si Daphne semblait l'avoir complètement accepté, elle n'était pas certaine que tous se fassent aussi bien à cette idée...
Au Club, les innocents restaient esclaves.
Au refuge, on la regardait à présent comme une mère, une femme capable de sentiments et d'abnégation par amour pour son enfant. L'idée de raviver une image moins plaisante l'inquiétait toujours. Le poids d'un avis n'est jamais anodin lorsqu'il s'agit de l'opinion de votre hôte...

En silence, elle guetta une réaction de son interlocuteur, un regard direct et calme braqué sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: New direction [Daphne/Mao-Li]   Mar 28 Oct - 14:21

Le Maître du Destin

Nathan finit sa phrase dans un espagnol approximatif, regardant Mao approcher du coin de l'oeil. Une des personnes quitta la table après avoir fini de prendre des notes sur un carnet. Il tendit un crayon à Mao-Li et lui adressa un sourire rapide mais poli, puis chercha une des grandes feuilles de la pile pour la mettre sur le dessus.

- Bien, vous voyez ? C'est l'ancien local à poubelles. Il a été condamné, mais on va le dé-condamner avec quelques soudures. On a trois personnes qui bossent dessus. Faut qu'on sache ce qu'il y a dans cette partie du Club, Emma n'a pas pu nous renseigner.


Il lui montra les différents étages du Club, les données qu'ils possédaient déjà. [Note MJ : tu finis par te rendre compte que le "local poubelles" est en fait une petite salle attenante à l'arène, sans aucun doute possible.] Nathan était un homme poli, attendant que Mao-Li se repère, et annote le plan qu'elle avait sous les yeux. Ce fut un travail assez long et fastidieux. Mais ils y voyaient à présent plus clair, et pouvaient dessiner un chemin. Daphne arriva à ce moment-là, jetant un coup d'oeil aux traits. Son index suivit quelques lignes imaginaires et marmonna dans sa barbe. La personne qui avait travaillé avec Nathan et Mao sur le plan rit, et donna un coup de coude à la chef des Gémeaux :

- Frustrée, Daph' ? Ma pauvre, cette opération sauvetage va se faire sans éclats et dans la plus grande discrétion !

Nathan aussi sourit, avant d'expliquer à la sino française :

- Daphne aurait aimé qu'on entre par l'entrée principale et qu'on rentre dans le lard de tous les Criminels.
- Cette fichue galloise me prive du seul moment où j'aurai pu m'amuser.
- Tu es dure avec Laetitia, Daphne.
- Pfeuh. C'est elle qui veut sauver sa copine. Elle n'aurait pas du mêler qui que ce soit d'autre à ce projet.
- Comme pour le journal ? Tu sais, celui que tu gardes précieusement en le lisant dès que tu as du temps libre ?

Daphne ouvrit la bouche, mais ne dit rien, se contentant de toiser de son regard sombre la femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: New direction [Daphne/Mao-Li]   Mar 28 Oct - 14:21

Mao-Li Yuang

La Française s'était concentrée sur le plan et s'y dédiait avec une gravité absorbée. Malgré tant de sérieux, une petite part d'elle s'enthousiasmait sans qu'elle eut pu la refréner: enfin, elle pouvait se rendre utile. Et surtout, enfin, elle avait la sensation de défendre et protéger quelque chose de précieux.
Travailler avec les Gémeaux lui faisait peut-être plus de bien encore que tous les soins qu'on avait pu lui prodiguer depuis son arrivée. Elle était dans son élément en se tenant active, et pour la première fois depuis longtemps, collaborer à un travail d'équipe ne lui posait aucun problème. Cela lui semblait presque... naturel.

Petit à petit, le plan prit tournure, entre ses souvenirs et les indications du groupe. Ce n'était que bien peu de choses en vérité, et son récent accouchement ne l'aurait pas autorisée à partir sur le terrain.

La brève discussion entre ses camarades et Daphne la surprit légèrement et elle arqua un sourcil lorsque la chef des Gémeaux parla d'une entrée en grandes pompes.

- Mais n'est-ce pas paradoxal de vouloir entrer par la grande porte et de ne pas vouloir risquer la vie des réfugiés volontaires pour cette mission?

Elle savait que sa nouvelle amie risquait de ne pas apprécier cette allusion, et glissa tranquillement son explication de sa voix sourde.

- Nous n'avons pas les moyens d'une attaque ouverte, malheureusement. Le Club est trop bien armé et pour un volontaire, on aurait en face dix criminels... Ce serait du suicide.
Cependant, cela ne signifie pas que rien de doit être fait... Madame n'est pas une personne du genre patient, quand elle se sera lassée de jouer au chat et à la souris avec nous, ce ne seront pas quelques descentes que nous aurons à redouter, mais une éradication pure et simple...


Cela faisait parti des thèses qui circulaient chez les sympathisants de Tish Jones et auxquelles Mao-Li adhérait. Elle avait vu Madame de près, elle avait vu ses hommes. Elle savait qu'ils n'avaient qu'un répit avant le pire. Ceci dit, elle fit la moue.

- ... Malgré tout, je ne suis pas certaine que cette action soit la meilleure. Mais que faire d'autre? Il faudra se préparer également à des retombées. Quand Madame sera revenue de sa surprise, elle risque de vouloir réaffirmer son emprise... Et il faudra l'anticiper pour nous défendre. A la défense de miss Jones, ce scénario serait arrivé tôt ou tard, et nous avons au moins le mérite de pouvoir nous préparer...

Réalisant combien elle s'avançait dans ses longs discours, elle rougit brusquement et baissa presque timidement la tête, troquant la sagacité pour ce qui ressemblait furieusement... à de la timidité.

- Mais je peux me tromper, je ne suis pas stratège de vocation...

Ce n'était pas le genre de Mao-Li de parler beaucoup, et plus encore de parler à tue-tête, mais la sensation de pouvoir être utile à ses protecteurs l'avait plus galvanisée qu'elle ne l'avait cru. Elle hasarda un sourire presque imperceptible, son regard naviguant de Daphne au reste du groupe.

- Si vous n'avez plus besoin de moi...

Qu'est-ce qui lui avait prit de penser tout haut de la sorte? L'ancienne Mao-Li n'aurait pas même livré une émotion, et voilà qu'elle se mettait à déballer son opinion? Fallait-il s'en réjouir ou s'en affoler?
Battre en retraite lui sembla sur l'instant la meilleure tactique à adopter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: New direction [Daphne/Mao-Li]   Mar 28 Oct - 14:21

Le Maître du Destin
Daphne écoutait calmement Mao-Li. Malgré toute l'amitié qu'elle éprouvait pour elle, elle ne put s'empêcher de la détester quelques secondes, et tous ceux qui avaient eus à la côtoyer savaient qu'elle risquait d'exploser très rapidement. Au lieu de cela, elle prit le temps de répondre :

- Une attaque violente, surprise, qui laisse une brèche dans la forteresse de Madame... N'est pas un bon plan ? Quoi qu'il arrive, nous serons toujours en infériorité numérique. Profiter de la surprise pour tétaniser nos adversaires, les maintenir en joue, les effrayer suffisamment pour qu'ils ne jouent pas aux kamikazes... J'aimerai que personne ne meurt dans cette offensive, mais nous savons tous que certains tomberont. Nous savons que nous ne pouvons pas faire tout ce que nous souhaiterions, comme piller le Club de ses ressources, ou pourquoi pas, mettre tous les Criminels dehors pour faire du 7CC notre base. Et tuer Madame.

La colère faisait trembler la voix de la jeune femme. Elle dut s'en rendre compte car elle prit plusieurs inspirations calmes, et ses doigts s'occupèrent quelques instants à ajouter des annotations sur la carte. Des indications.

- Mais nous savons que beaucoup de choses seront impossibles. JE le sais. Il nous faut nous recentrer au maximum sur le but de cette mission - reprendre Kalena Larkins - et espérer que Madame comprendra ainsi que nous pouvons lui reprendre qui nous voulons, quand nous voulons. Bien sûr qu'il y aura des conséquences, et notre boulot, ça va être de nous trouver des forteresses imprenables sur lesquelles elle pourra lâcher ses sbires sans qu'ils ne puissent ramener qui que ce soit. Les Réfugiés ont tous eu à voter pour savoir si cette attaque devait avoir lieu ; on leur a présenté tous les pires scénarios qui pourraient en découler, et pourtant, la majorité s'est laissée emportée par l'enthousiasme aberrant de Jones et de sa petite copine...

C'était bien pour ça que Daphne était si en colère : tous ces gens, qu'elle s'évertuait à protéger au quotidien, étaient prêts à tout perdre pour une traîtresse ! Il aurait été égoïste de penser qu'ils allaient ruiner tous ses efforts - pourtant parfois, elle ne pouvait s'en empêcher. Daphne devait redoubler d'ingéniosité, d'imagination, pour protéger tout le monde avant, pendant, et après l'attaque.

Elle s'apprêtait à répondre à Mao-Li à sa dernière question, quand des pleurs se firent entendre. Réflexe, tout le monde se tendit, à l'affût du moindre bruit extérieur, alors que leur planque était prévue pour être suffisamment insonorisée pour ne pas attirer les Marcheurs chaque fois qu'Emma pleurerait.

- Pour l'instant, je crois que tu es attendue ailleurs...

Et sans doute l'appellerait-elle quand le bébé se serait rendormie, pour réfléchir à des endroits qui feraient des planques sûres et à l'abri des Criminels...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: New direction [Daphne/Mao-Li]   Mar 28 Oct - 14:22

Mao-Li Yuang
Face à la réaction, ou plus exactement à l'intonation qu'elle devinait faussement calme de Daphne, elle n'avait pas répondu et avait saisit l'occasion de s'occuper de sa fille pour filer discrètement.
Les relations humaines étaient tellement compliquées... Mao-Li parlait sans ambages, toujours avec une franchise authentique, mais ignorait parfois quand elle devait s'en abstenir.
Sans doutes faisait-elle erreur, elle n'était pas stratège après tout, simplement une louve solitaire. La gestion de groupe était encore quelque chose de nouveau pour elle.

Cependant, elle n'était pas certaine qu'une attaque coup-de-poing suffise à effrayer les criminels. Les séides peut-être ceci dit, mais Madame...?
Madame n'était pas du genre à perdre son sang-froid face à un blitz frontal, pour ce qu'elle avait pu constater... La Française n'était même pas certaine que la papesse du vice s'émeuve du plan de Tish... Mais cela lui restait la meilleure option pour l'heure.
Mieux valait qu'elle épargne ce genre de commentaires à Daphne.

Posant son regard sur sa fille qui vagissait encore rageusement, elle la prit dans ses bras et la berça doucement, avant d'ouvrir le col de sa chemise pour la nourrir. Le jour du vêtement offrait un regard plongeant sur la rondeur de sa poitrine, mais surtout sur les très nombreuses cicatrices qui zébraient sa peau, et pudiquement, elle se détourna des jeunes femmes qui encadraient le berceau de sa si populaire progéniture.
Emma était depuis sa naissance l'enfant d'une tribu entière. Et malgré les aspects pratiques et appréciables qu'offrait ce partage, Mao-Li avait parfois du mal à accepter de la confier.

Le silence revint lorsque le bébé trouva à assouvir sa faim, et machinalement, sa mère commença à faire les cent pas, réfléchissant à la situation, et à la mission.
Quand bien même miss Jones agissait pour son amie, l'idée de faire quelque chose contre Madame lui plaisait. Le développement de cette action la conquérait un peu moins, mais elle était ainsi faite. Les actions collectives ne lui parlaient pas spontanément, et ce plan lui semblait tout de même risqué. Moins qu'une offensive directe, mais les retombées, elles, seraient dangereuses.
Cela dit, l'inertie l'était à peine moins... Il fallait que les réfugiés se prouvent à eux même et prouvent à Madame qu'ils étaient capables de tenir le choc, de se défendre et de subsister autrement qu'en se cachant...
Mais la transition serait difficile, d'autant qu'ils étaient nombreux.

Avec une certaine tristesse, elle regarda Emma qui commençait à s'endormir doucement dans ses bras. Quel triste cadeau lui avait-elle fait, que de lui donner le jour à une pareille époque... Un fardeau dont elle devait s'acquitter d'une manière ou d'une autre. Mao-Li voulait rendre l'île un peu meilleure, elle voulait créer une oasis dans cet enfer. Pour sa fille.

Une fois Emma repue et assoupie, la tueuse referma sa chemise, et sans reposer l'enfant dans son berceau, retourna auprès de Daphne et de son équipe, bien décidée à se rendre utile, d'une manière ou d'une autre.

Arrivant à la hauteur de la chef du refuge, elle haussa légèrement les épaules et murmura quelques mots, le regard braqué sur une des cartes.

- Je ne conteste pas tes méthodes tu sais. Je n'ai pas l'habitude de travailler en équipe.

Elle s'abstint de rajouter ce qu'elle pensait; "Mais dans le fond, ce qui compte c'est d'envoyer un message fort à Madame et aux réfugiés, de leur montrer que nous sommes encore debout". Elle n'était pas certaine que Daphne soit prête pour ce genre de discours...

Levant ses prunelles noires vers la chef du groupe, elle posa sur elle un regard doux où se lisait une légère interrogation.

- Puis-je t'aider en quoi que ce soit?

On pouvait lire dans son expression une soif d'être utile. En l'espace de quelques mois, elle était passée de terne et discrète à un état incroyablement plus vivant et expressif, comme si le fait d'avoir une cause à défendre l'avait ramenée chez les vivants.
Elle n'avait jamais abordé avec les réfugiés sa descente aux Enfers.

Cependant, elle se hasarda sur un autre sujet sensible, avec autant de délicatesse qu'elle pu.

- Dis-moi... Qu'est-ce qui t'embête vraiment avec miss Jones? Je comprends ta position vis à vis de Kalena, mais j'ai l'impression que ce n'est pas tout...? Enfin, si tu veux en parler. Je suis indiscrète, excuse-moi...

Il lui était difficile d'aborder la question autrement, et le rejet de Daphne l'interpellait. Car, si elles ne s'accordaient pas forcément par nature, à ses yeux, la chef du refuge et la reporter se ressemblaient sous certains aspects...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: New direction [Daphne/Mao-Li]   Mar 28 Oct - 14:22

Le Maître du Destin

Daphne continuait à travailler sur le plan pendant que Mao-Li était partie s'occuper de sa fille. Avec ces nouvelles annotations, elle voyait une attaque la plus sécurisée possible. Elle réfléchissait en terme de pertes minimum. La chef des Gémeaux refusait que qui que ce soit y reste - même si elle était suffisamment réaliste pour savoir que ce serait inévitable. Elle rêvait sans honte d'une attaque puissante et teintée de haine, de revanche... Mais une fois ces rêves de grandeur passés, Daphne repensait au but. A présent, elle entrevoyait la possibilité de faire une incursion au Club... Sans que les Criminels les repèrent !

- Tu as l'air aussi excitée qu'une gamine devant ses paquets d'anniversaire...

C'était Nathan, qui revenait vers la table avec deux cafés. Daphne prit une tasse et reprit son air bourru habituel. Ce visage sérieux qui ne lui allait pas aussi bien qu'elle semblait le croire.

- Je pense à un plan qui pourrait se dérouler sans victimes... Même si pour le moment, il y a beaucoup de conditions pour que ça se déroule sans accrocs.
- Mais impossible ne fait pas partie de ton vocabulaire. Tu vas y arriver, Daphne.
- On verra.
- Mais si, tu vas y arriver. Je te laisse, on va se pencher sur le matériel avec quelques uns de tes gars.
- Me pillez pas mes entrepôts...

Nathan ne dit rien, et repartit avec sa propre tasse. Loin d'être économe, Daphne but la sienne en deux gorgées rapides, puis elle gribouilla quelques notes incompréhensibles au crayon gris, avec des flèches dans tous les sens. C'est à ce moment là que Mao revint, portant Emma au creux d'un bras. Elle ne répondit rien, secouant simplement la tête pour dire qu'elle pouvait se débrouiller. Et puis, la question qui fâche tomba. Réflexe, Daphne lança un regard noir à Mao-Li, mâchoire serrée. Elle reporta son attention sur ses notes, gribouilla quelques petites choses avant de se redresser. Son calme presque retrouvé, elle adressa à la jeune femme un regard moins glacial... Mais toujours froid.

- Tu vois le monde qui nous entoure ? Nous devons "vivre" au quotidien dans la peur et l'angoisse. Nous ne savons jamais de quoi l'heure suivante sera faite. Mais notre instinct nous somme de ne pas nous laisser abattre, tout en nous rappelant que ce que nous vivons, ce n'est pas une vie. Mon boulot, celui que j'ai accepté de mon plein gré quand Kieran me l'a proposé, c'est de veiller à ce que les gens vivent, Mao. Leur donner un but pour qu'ils ouvrent les yeux chaque jour. Et il y a des gens comme Jones qui veulent bien plus que cela. Les utopistes ne sont pas bons : ils nous bercent de beaux espoirs, de merveilleux mensonges. Et la confrontation avec la réalité est d'autant plus dure. C'est bien de rêver, c'est vital : tant que ça reste du domaine du rêve et qu'on ne tente pas de le transposer dans la réalité. Regarde ce plan !

Daphne frappa du poing sur la table, sur les cartes et les feuilles qui étaient dessus.



- Laetitia a décrété qu'il fallait libérer sa petite copine, en prétextant que ça enverrait un message fort à Madame. Tout le monde s'est laissé berner par cette carotte bien orange et appétissante. Même moi. Mais avec du recul, Mao, réfléchis ! C'est une bêtise ! Du suicide ! Elle était où, Miss Jones, quand d'autres Réfugiés se sont fait enlever ? Là, elle s'en fichait pas mal ! Elle était sans doute moins concernée par ces gens. Maintenant qu'elle a lancé son idée et qu'elle est ancrée dans trop d'esprits, où elle est, la miss Jones, hein ? Elle laisse les autres se débrouiller, trouver un plan comme il faut. C'est ça qui me met en colère. Est-ce que tu peux comprendre que je suis en colère qu'elle sauve une traitresse et non les siens ? Qu'elle mette en danger des gens qui sont aveuglés par toutes les étoiles qu'elle leur a mis dans les yeux ?

Il y eut un silence pesant dans la salle. Sans même s'en rendre compte, la belle métisse avait élevé la voix, peut-être un peu trop. Il y eut de nombreux regards profondément gênés par son discours. Tout le monde le connaissait, mais il n'empêchait qu'il n'était jamais agréable à entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Elfie
Cette semaine, Maître Jedi
avatar

Messages : 1837
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: New direction [Daphne/Mao-Li]   Mar 28 Oct - 14:22

Mao-Li Yuang
Elle comprenait les propos de Daphne, mais de son point de vue de spectatrice remarquait que dans le fond, la chef des Gémeaux n'était pas si différente de miss Jones. Certes, elles n'avaient pas la même approche, mais en revanche, elles partageaient les mêmes motivations, et si ce fait n'était pas étonnant en lui-même, toutes deux semblaient convaincues de faire au mieux et de le supériorité de leur idéal.
Pour la Française, les choses n'étaient pas si simples et aucun point de vue n'était idéal, ni à jeter. Mais vu le ton de voix de son amie qui grimpait crescendo dans les inflexions colériques, elle essuya stoïquement la tempête, imperturbablement neutre. Pas de chagrin ni de malaise, pas de joie ni de colère, juste une profonde attention.
En revanche, Emma réveillée se mit à grogner, immédiatement bercée par sa mère qui gardait un calme et une neutralité inflexible. Lorsqu'une situation lui semblait trop épineuse, l'asiatique avait gardé cette manie de retrait impartial et rigoureux.

De loin en loin, elle ne se sentait pas digne de la confiance que lui accordait à présent Daphne, lorsqu'en comparaison, cette dernière s'étranglait du comportement de Tish. La journaliste n'était pas parfaite, mais contrairement à la tueuse, elle avait soutenu les réfugiés dès le premier jour. Et Mao l'avait vue avec les autres, assez pour savoir que la dernière intervention de son amie était déformée par la colère.
Elle secoua la tête.

- Pardonnes-moi, je ne voulais appeler un sujet si sensible avait-elle répondu d'une voix douce, frappée de son léger accent. Ce n'était pas tant pour ménager Daphne elle-même que les différents occupants de la pièce qu'elle voulait faire redescendre la tension.

Il serait temps plus tard de lui rappeler que tout le monde pouvait être sauvé si elle l'avait été. Mais Daphne ignorait de quel gouffre elle avait émergé, et sans doutes était-ce mieux ainsi. Dans ses bras, Emma se calma petit à petit, apaisée par les mouvements doux et réguliers de sa mère et les inflexions à la fois graves et ronronnantes de sa voix sourde.
Mao-Li ne quittait pas son amie du regard, une expression de sympathie et de compréhension sur les traits.

- Quant à ce que tu as dit... Ce sera dangereux, c'est vrai. Mais cela est encore vrai pour toutes les expéditions de ravitaillement, pour toutes les sorties des messagers, nous pouvons même mourir d'une simple grippe...
Ma mère disait que notre sort est scellé dès l'instant de notre arrivée dans ce monde, et que la seule chose que nous puissions faire, c'est choisir nos actions. Nous ne pouvons pas toujours sauver tout le monde, crois-moi... Il ne suffit pas de le vouloir malheureusement...


L'expression de son regard s'assombrit et elle se détourna pour cacher son malaise. Cependant, elle reprit d'une voix plus rauque.

- Ne te laisse pas aveugler par la colère Daphne, elle n'est pas bonne conseillère. Je sais que tu n'as pas envie de l'entendre, mais crois-moi, j'en sais quelque chose.

Il était étonnant d'imaginer cette statue de marbre céder à une émotion aussi brute que la rage, pourtant elle semblait réellement sincère.
Elle baissa cependant les yeux avec une expression étrange lorsque lui vint une pensée particulière.

- As-tu été aussi en colère contre Emma lorsqu'elle a permit ma fuite?
avait-elle murmuré.

Elle savait que Daphne n'appréciait pas qu'elle se compare à Kalena, pourtant... Pourtant, elle avait été quelque chose de certainement plus redoutable, elle avait survécu au Club et pas en tant qu'esclave... Elle avait une part d'ombre que même Daphne ne pouvait pas nier. Et à travers cette allusion, elle espérait l'inviter à réfléchir. Tout le monde était capable de se rattraper.
Et pour appuyer cette idée, elle soutint le regard de la métisse et murmura.

- Je ne suis pas une sainte, même si je n'ai pas envie d'entrer dans les détails. Pourtant, je me battrai de toutes mes forces pour vous garder tous en vie et en sécurité, toi, ma fille, le reste des réfugiés, et ce ne sont pas des paroles en l'air. Vous m'avez donné un idéal à défendre. Un espoir. En quoi est-ce différent?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alacroiseedeschemins.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: New direction [Daphne/Mao-Li]   

Revenir en haut Aller en bas
 
New direction [Daphne/Mao-Li]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le combinateur de direction ☺
» gouverne de direction refuse de tournée Help me
» Démoralisation et direction fuite
» probléme avec la gouverne de direction
» one direction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A la croisée des chemins :: Salons publics :: Marina Bay-
Sauter vers: